Les demandeurs d’emploi augmentent de 10%.

Au deuxième trimestre 2016, les demandeurs d'emploi ont augmenté de 10% en Nouvelle-Calédonie. Ainsi, 7 815 personnes sont en recherche d’emploi contre 7 117 au 2ème trimestre 2015.

Dans les provinces Nord et Sud, la demande s’accroit respectivement de +13% et +9%. En revanche, dans la province des iles les demandeurs d'emploi sont moins nombreux à pointer auprès des services de placement (soit -1%).

L’augmentation du nombre de demandeurs d’emploi est confirmée: + 10%

- En provinces Sud et Nord, les personnes ayant un niveau de formation Bac+5 ou supérieur sont les plus touchées.

- 4 domaines professionnels sont particulièrement concernés : l'Installation et maintenance (+34%) - la Construction, bâtiment et travaux publics (+16%) - le Transport et logistique  (+12%) et les Services à la personne et à la collectivité » (+8%). »

Les offres d’emploi baissent de - 27%

- Par rapport au deuxième trimestre 2015. C’est le plus bas volume enregistré depuis 2010 pour cette période de l’année. Les domaines professionnels concernés sont sensiblement les mêmes : l’Installation et maintenance (-53%), la Construction, bâtiment et travaux publics (-49%) et l’Industrie (-47%).

 

Une grande disparité entre l'offre et la demande

On peut noter également que les métiers offerts : Manutention manuelle de charges, Maçonnerie et Sécurité et surveillance privées ne sont pas en adéquation avec les métiers demandés : Secrétariat, Préparation du gros-œuvre et des travaux publics et Services domestiques.

 

emploi 1

 

Plus d'infos ? idcnc.nc

COMMENTAIRES



Jean Gab 1 Année 3J 4h 13min

D'où viennent les chômeurs ...des ILES....

Xavier Lambrigot 1 Année 3J 8h 32min

Chuut, c'est tabou, vous allez vous faire censurer RC. Ya wawa qui vous aime pas.

Sissy VL 1 Année 3J 16h 49min

Et bien les kanaks n'ont qu'à créer des entreprises et embaucher ? ils attendent quoi ? Ils n'ont qu'à demander à Roch !

Fede Northpaw Minguez 1 Année 3J 16h 49min

L'argument vide...

Neilly Satomago 1 Année 3J 16h 49min

Pas si vide que ça l'argument. Plutôt que de rester à la traine et dire que c'est la faute des expats !

Sissy VL 1 Année 3J 16h 49min

Ils reprochent qu'i n'y a pas assez de kanak à des postes importants !! c'est de leur faute s'ils ne veulent pas faire d'études ! tout leur est gratuit et facilité et en plus quand ils seront diplômés les postes sont pour eux en priorité !! alors au boulot avant de la ramener.

Christian Philomène Cardonnet 1 Année 3J 16h 49min

Sissy j'adore votre commentaire. Bravo.

Eric Loubard 1 Année 3J 17h 15min

Moins de bébé, plus de boulot, moins d'alloc et plus de place dans la maison ...!!!

Issan Rycko Yves 1 Année 3J 18h 26min

Il faut les affecter à la sécurité des biens et des personnes

Ana Tauota Polutele 1 Année 3J 18h 26min

Ils ont compté les nouvelles arrivées , les jeunes qui sont rentrés après leurs études .

Danielle Ariel Stephan 1 Année 3J 18h 54min

Qu'Ils arrêtent de faire rentrer les expatriés de tous azimuts et peut être qu'il y aura moins chômage.

Sissy VL 1 Année 3J 18h 54min

N'importe quoi !! pas de compétences locales ! il le faut bien !

Celack Lebablesse 1 Année 3J 18h 54min

Pas sur que ce soit toujours une question de compétences. Beaucoup de jeunes expatriés fraîchement arrivés travaillent comme employés sur des postes de vendeurs etc. Quantités de nos jeunes locaux pourraient tenir ces places et sont à la recherche d'un emploi. Le problème vient plutôt des patrons expats qui recrutent des expats presque exclusivement. Il n'y a qu'à aller sur les baies, dans les restos ou encore dans les magasins pour le remarquer.

Fede Northpaw Minguez 1 Année 3J 18h 54min

D'accord avec Daniel et Celack Lebablesse. Trop d'expat'..

Poil Àgrater 1 Année 3J 18h 54min

C'est faux ! Il suffit d'être restaurateur ou boulanger pour le savoir. Nous ne cherchons pas des expat, juste des gens ponctuels, presents et aimables (noirs, blancs, jaunes ou verts)

Coco Knky 1 Année 3J 18h 54min

Celack Lebablesse bien parlé
Critères de publication
Copyright Radiococotier 2010-2016 ©
Mentions légales