100 millions distribués pour les syndicats.

100 millions, c'est pas rien.
Depuis 2006 pour améliorer le dialogue social le gouvernement attribue annuellement des aides financières aux syndicats, de salariés comme d’employeurs.

Hier, les syndicats de salariés ont reçu hier leur subvention, calculée en fonction du résultat des dernières élections.
Les sommes allouées aux syndicats sont attribuées en fonction du nombre de voix obtenues lors des élections professionnelles, par tranche entière de cinq cents voix.
Elles visent les dépenses de fonctionnement interne et les actions de formation des adhérents.
Le versement est conditionné à la signature d’une convention définissant les modalités d’attribution de l’aide. 

Au total 100 millions sont versés.

- USOENC : 24.000.000 cfp,

- USTKE : 18.000.000 cfp,

- Fédération des Fonctionnaires :  14.000.00 cfp,

- UTFE-CGC :  14.000.000 cfp,

- FO : 12.000.000 cfp,

- Cogéra : 12.000.000 cfp, 

- CSTNC: 8.000.000 cfp.

 

Inspiré du régime social au Quebec, ces financements avaient à l’origine pour but essentiel la formation des responsables syndicaux et l’assistance juridique pour favoriser le dialogue et les accords équilibrés dans les conflits sociaux.
D’ailleurs, une des dispositions de la loi qui régit le dispositif prévoit qu’en cas d’atteinte manifeste et répétée au droit du travail, il peut être demandé la suspension ou la suppression de l’aide publique au syndicat mis en cause.

(Source Nouméa Post)

Critères de publication
Copyright Radiococotier 2010-2016 ©
Mentions légales