Une fête des mères, ça se mérite !

Une fête des mères, ça se mérite ! Vous rêvez de gagner votre fête des mères mais ce dont vous rêvez plus encore c’est d’obtenir à minima et avec certitude au moins une fois par an un lot de cadeaux hétéroclites, décoratifs et un soupçon machistes.

Les premières années vous obtiendrez avec grande fierté une assiette peint main par votre progéniture (ou bien la gentille dame de la crèche). L’année suivante peut être gagnerez-vous un portrait de votre merveille sur fond de carton rose.
Puis viendront les colliers de nouilles et les poèmes pleins de promesses qui vous garantissent amour et obéissance.

Pour les plus chanceuses l’autre parent soutiendra âprement, l’enfant dans cette journée de liesse. Resto, repas familial, intimiste ou avec tous les « couz », bref il y a aura normalement de quoi prendre quelques kilos à l’arrivée de l’hiver. Le cadeau de l’amour prend alors toutes sortes de formes : aspirateur, fer à repasser high tech , un rotophile électrique (oui débroussailleur pour fille et petit jardin !!!) , un bijoux ou un abonnement aqua bike pour 6 mois…

Mais pour vivre cette belle journée il y a tout de même un prix à payer, des sacrifices à faire.

Dans la majorité des cas et pour la modique somme de 8/9 mois de votre vie, vous pourrez accéder à votre fête des mères.

 

La grossesse, respirez ça va passer

Il y a certainement autant de grossesses que de femme.

Je me souviens encore de la copine qui m’explique en quoi il semble évident de se faire un lissage brésilien au cours de la grossesse...

 « Ben, si le bébé arrive comme ça et que j’ai pas le temps de me préparer, au moins j’aurais pas les cheveux qui barre en c… , avec mon homme qui me tient la main et des douleurs atroces ».

Chacune d’entre nous gère son stress, ses priorités et son bien être différemment durant ce qui parait parfois une longue période d’attente.

Il paraitrait même que certaines, post accouchement, regrettent ce temps où la plus part de leur posture faisait penser à un phoque échouer sur le bord du lagon.

Effectivement, à cette période, lorsque vous êtes à la rivière (ou autre décor buccolique) dans ce qui vous parait une pause langoureuse en communion avec la nature et votre futur enfant, assise sur un gros caillou : on doit accepter que même avec la meilleure volonté du monde un photographe aguerri ne peut faire disparaitre les deux « poteaux »  qui nous servent de chevilles et ce ventre qui ne semble plus vous appartenir.

Alors j’ai toujours du mal à concevoir, mais pourquoi pas, que l'on puisse regretter cette période : reflux gastrique, acné, diabète, mobilité réduite, jambes lourdes, troubles hormonaux, examens, contrôles en tout genre… J’ai vu des copines être persuadées d’être plus belles que jamais, et se faire draguer malgré l’imminence de leur parentalité.

Je suis plutôt de celles qui considèrent cette période, si ce n’est faste, donne au moins la possibilité de se bâfrer en toute légalité : « mais reprends en tu dois  manger pour 2 » (c’est faux mais ce n’est pas grave).

Sûr que les 18 kilos à perdre post accouchement seront longs et douloureux, mais on nous excusera grâce à la petite merveille qui braille sans cesse.

Raconte-moi ta grossesse, je te parlerais de ta fête des mères

Bref, la grossesse y a du pour et du contre. Certaines femmes, relativement énervantes, vous racontent sous couvert d’une fausse innocence : 

« C’était vraiment génial, ma peau mes cheveux les sensations dans mon corps, cette vie en devenir, c’est tellement merveilleux et mon homme était parfait ».

 


Ce sont un peu les mêmes qui ne finiront pas à la fête des mères en possession d’un fer à repasser, devant un festin de pâtes au beurre « maison », avec en fond sonore la redif du journal TV.

Avec un peu d’honnêteté, être mère c’est plutôt cool parfois merveilleux mais on n’ira pas jusqu’à mentir en prétendant que ce n’est jamais ingrat, pleins de sacrifices et aliénant. Du coup faut juste se dire que la fête des mères c’est un peu à l’image de la vie de maman : plein d’amour mais pas toujours bien emballé.

Bonne fête des mères et bon week-end

Pascale Line

COMMENTAIRES



Fabi Lou 22J 9h 35min

et le pti poème trop mignon......nostalgie......
Critères de publication
Copyright Radiococotier 2010-2016 ©
Mentions légales