Inscription
Connexion
fb
Mot de passe oublié
Icone Menu
Et toi ton quotidien, il est glamour ?
23 juin 2016
2
10

Y a des soirs où l’on se dit qu’on devrait s’épargner le fait d’être aimable et qu'on devrait se coucher plus tôt.

Hier,  le pote d’un pote (bon en gros ce n’est pas forcément votre pote mais comme on est poli (qu’on l’apprécie ou pas, on fait avec) me « crache au visage » :

« Quoi ? Tu veux dire que ta vie (le soir) c’est ou le sport ou tu te couches à 20h00 ».


Pour le 20h00, il exagère ma blonde se couche à 20H30, je n’ai pas le choix je ne peux pas me coucher avant elle. Et puis surtout, il ne réalise pas, à sa juste valeur, que de continuer le sport, 3 mois après mon inscription, c’est déjà un record (personnel).

Mais pour le reste ce n’est pas faux. Alors je me suis demandée, où était le problème. J’ai commencé une petite prise de conscience en mode parano :

« Quoi ? Il n'y a que moi qui n’ait pas une vie Barbara Gould ? » 


Barbara Gould

Barbara (Gould) ou Clark Kent ?

Comment font les autres ? Je considère qu’une participation à l’effort collectif par le biais d’un boulot qui nous épuise, nous pompe notre énergie pour peu de gratification, c’est déjà une belle mission remplie tous les jours.
Effectivement je n’ai pas la chance de sauver la vie de mes congénères. Mais je n’ai pas l’impression non plus que la majorité des gens soient de la famille de Superman.

On pourrait « rêver » d’une conversation comme dans ces Pubs des années 90, entre une Voix Off sensuelle et un pseudo mannequin marqué 36 à la taille sans aucune ride ni problème de peau et avec un métier glamour, qui donnerait à peu près ça :

 

« Voix off : Vous arrivez à tout faire ?

Elle : Oui mais pas la sieste. (Sourire niais)

Voix off : Vous, vous êtes une femme Barbara Gould »

 

Pour le commun des mortels, ça donnerait plutôt :

 

«Voix off : vous galérez ?

Moi : Oui et encore c’est une bonne journée j’ai réussi à me brosser les dents, acheter des couches pour la blondes et du PQ, en plus des contraintes de base : travailler, gérer la gosse, faire un peu de ménage, sourire aux cons avec quelques pauses sympas, comme rigoler avec la caissière du supermarché.

 

 

A pasca

 

 

Sinon, sœur Marie Thérèse ou apéro ?

Bien sur que je pourrais faire du bénévolat. Faire que le monde soit meilleur. Je pourrais officiellement faire vivre les concepts de l’altruisme et de la compassion.

Mais en fait je crois que j’ai la flemme.

La majorité des gens rentrent chez eux. Ils cultivent même ce lieu : le foyer, pour justement y trouver le soir une forme de « havre de paix de confort et de tranquillité ». Ma mère était même de l’ancienne école de la « tenue de maison » qui consiste à  enfiler un grand tee-shirt informe avec un pantalon défraichi qui fait voler en éclat toutes les formes résistantes du sexy et du glamour !

Parce que le fait d’être tranquille chez soi à glander dans son canap , en débranchant son cerveau ou aller bouquiner tranquille dans sa piaule, c’est tout de même se réconcilier honorablement avec la vie. On aide personne de prime abord si ce n’est nous même. Alors tant pis pour ma carrière de Sœur Marie T.

A moins que ce gars ne s’inquiète de l’intérêt d’une vie si on ne peut la vivre après 21h00  avec un verre à la main !

« Barbara Gould des femmes qu’on n'oublie pas »

Après une petite gifle à l’égo et une prise de conscience qu’à la trentaine passée notre première mission est bien de préserver notre sommeil si l’on veut réussir à finir notre semaine. J’ai accepté avec le sourire d’avoir une vie plus proche de celle de ma mère et de sortir quasi de l'adolescence. 

Et vous, vous en êtes où ?

 

Pascale Line


COMMENTAIRES



Si vous désirez laisser un commentaire depuis le site, vous devez être connecter sur le site.
Vous pouvez vous connecter soit par facebook ou directement sur le site


fb logo


Siegried Claude
Le même commentaire que le votre à la fin du texte je préserve mon sommeil !
Maisoùestdonc Ornicar
mouais.....et?

Retour en haut