Une enquête est ouverte suite à l’attaque mortelle d’un requin dimanche 

L’attaque mortelle par un requin survenue le 19 février face à la plage du Château Royal concerne une victime de sexe masculin, âgée de 59 ans, de nationalité australienne qui séjournait, seul, sur le territoire, pour un séjour de loisirs. Il résidait dans un hôtel à proximité du lieu de l’accident.

Dans le cadre de la procédure ouverte par le parquet en recherche des causes de la mort, il ressort des investigations médico-légales que le corps de la victime présente quatre plaies importantes au niveau de la cuisse, des deux mains, ainsi qu’au bras droit correspondant au moins à deux attaques.

La morsure à la cuisse majeure, s’étendant sur 37 centimètres de la hanche jusqu’au genou, a provoqué une lésion profonde avec la section de l’artère fémorale. La seconde morsure également à caractère mortel, selon le médecin légiste, au vu de l’ampleur des lésions, concerne les membres supérieurs, l’avant-bras et les mains.

Lors de ces investigations médico-légales, le parquet a requis l’assistance de deux sachants, experts en squales qui ont estimé qu’au vu de la forme comme de l’étendue des morsures, il s’agirait d’une attaque imputable plutôt à un requin tigre, d’une taille de 4 mètres .

Le rapatriement du corps en Australie est actuellement suivi par les services du consulat général d’Australie .

Les opérations de prélèvement se poursuivent afin de réaliser des nécropsies…

Previous post Les vols de voitures en très forte hausse !
Next post Les cambriolages des commerces de Bourail élucidés
Close