L’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie est en marche

Lors de la convention des partenaires qui s’est tenue à Paris, il a été décidé d’élargir le champ des discussions au-delà des seules questions institutionnelles et d’aborder les principaux sujets à enjeux pour la Nouvelle-Calédonie au sein de groupes de travail.

Ces différents cercles, composés de représentants des groupes politiques au congrès, des parlementaires, de représentants du gouvernement et des provinces, du conseil économique, social et environnemental et selon les thématiques, de représentants des chambres consulaires, du monde économique, du sénat coutumier ou des associations des maires, sont progressivement installés, sous le pilotage de Patrice Faure, haut-commissaire de la République et du préfet délégué Rémi Bastille.

Après les groupes de travail consacrés aux thèmes du « Foncier et de la souveraineté alimentaire » ; du « Rayonnement régional « ; mais aussi du « Développement économique, emploi, grands investissements » ; c’est « l’Égalité des chances et la cohésion sociale «  qui sera au centre des attentions ce vendredi 13 janvier.

Ces groupes, qui se réuniront à plusieurs reprises en ce début d’année, visent à alimenter les discussions portant sur l’avenir institutionnel, desquelles découlera une nouvelle organisation politique et institutionnelle.

Previous post Alerte sanitaire, retrait des préparations pour pâte à pizza PrePat’
Next post Foodbank, l’appli anti-gaspi 100% locale, bientôt disponible
Close