Les enfants vont battre les tambours pour la paix

Le coup d’envoi de l’opération « Les tambours pour la paix » sera donné ce lundi matin à 9h30 au parc Brunelet dans le cadre de la journée internationale des droits de l’enfant*.

Au même moment, dans sept établissements scolaires de Nouméa et du Mont-Dore ainsi qu’au collège de Dumbéa-sur-mer, les élèves feront également résonner les tambours pour la paix et partageront des poésies et des chants. 

Imaginée en 1976 par un résistant belge, Artur Haulot, rescapé des camps de concentration, « Battre les tambours pour la Paix » est une opération qui invite les enfants du monde à battre tambour pour faire entendre des messages de paix et d’unité en rythmes et en poésie.

Chaque année, plus de 60 pays dans le monde relaient cette action, véritable manifestation ludique et éducative pour promouvoir des valeurs de paix et de tolérance de façon poétique et dynamique.

L’association des « Tambours pour la paix », nouvellement créée, a donc proposé un programme aux écoles de la province Sud qui s’associent à ce mouvement pour permettre aux enfants de faire entendre leur appel pour la paix. 

D’autres rassemblements sont prévus ce même jour à l’école Céline Teyssandier, Edmond Desbrosse et Guy Champmoreau


*Chaque année, lors de la journée internationale des droits de l’enfant, le 20 novembre, la France célèbre l’adoption de la Convention relative aux droits de l’enfant de 1989.
Cette journée témoigne de l’engagement de la communauté éducative pour mieux faire connaître le texte de la Convention, les droits qu’il énonce, chez les enfants et les jeunes comme chez les adultes. Le thème de cette édition est « L’inclusion, pour chaque enfant ».

Previous post La SLN se place sous mandat « ad hoc » pour surmonter la crise
Next post Abandon d’armes à l’Etat, la Nouvelle-Calédonie concernée
Close