Des statuettes du bagne de retour au pays

Un ensemble de 27 statuettes réalisées à l’époque du bagne et appartenant à Philippe Collin, petit-fils d’un ancien médecin de la pénitentiaire, a été remis officiellement au site historique de l’Île Nou, géré par l’association Témoignage d’un passé.

L’histoire de la collection Collin

Les 27 statuettes en terre séchée, hautes d’une dizaine de centimètres, ont été façonnées par Alexandre Gérard, condamné à la déportation à l’Île des Pins, puis aux travaux forcés au bagne de l’Île Nou. Commandées au forçat par Léon Collin, médecin de l’administration pénitentiaire de 1910 à 1914, elles représentent pour la plupart des scènes de vie du monde kanak à travers le regard du condamné : le pilou, les musiciens, la file indienne, le repas et le couple.

La collection complète comportait une trentaine de figurines, conservées dans un état exceptionnel par la famille Collin. 27 d’entre elles ont donc retrouvé leur terre natale et ont été remises gracieusement à l’association Témoignage d’un Passé par Philippe Collin, petit-fils du médecin de la pénitentiaire et historien.

Un témoignage exceptionnel

Cette « camelote », du nom donné aux œuvres réalisées par des condamnés du bagne, sont enrichies de lettres échangées entre le bagnard et le médecin. Elles constituent ainsi un précieux témoignage de la vie au bagne.
Nombreux étaient en effet les prisonniers qui sculptaient des œuvres dans le but de les vendre pour améliorer quelque peu leur quotidien.

Le don de ce fonds au site historique de l’Île Nou a fait l’objet de trois nouveaux panneaux venus enrichir l’exposition « Les Kanak et le bagne » inaugurée le 16 mai dernier. Ces œuvres constitueront un atout supplémentaire dans le dossier d’inscription du bagne calédonien au patrimoine mondial de l’Unesco.

Les statuettes seront exposées en avant-première au Festival Caledonia qui se tiendra du 22 au 25 septembre, au centre culturel Tjibaou.

https://casselesprix.com
Previous post Grève des contrôleurs aériens, les vols d’Air Calédonie perturbés
Next post Interpellations et gardes à vue se multiplient à Dumbéa
Close