La centrale accostée de la SLN autorisée par le gouvernement

Le gouvernement a autorisé l’exploitation de la centrale thermique flottante au fioul lourd, ancrée dans la grande rade de Nouméa et raccordée à terre au site industriel de la SLN à Doniambo.

Cette « centrale accostée temporaire » (CAT) de la société Karpwership est composé de 11 moteurs électrogènes, munis de chaudières de récupération et d’une turbine vapeur, d’une puissance totale de 200 MWe

Elle doit remplacer provisoirement la centrale B actuelle, amputée d’un quart de sa puissance depuis mai 2021 à la suite d’un accident mortel. Sa mise en service est prévue avant la fin de l’année 2022.

La CAT est destinée en priorité à la consommation de la Société Le Nickel et pourra comme pour la centrale B de Doniambo, fournir de l’énergie à la distribution publique.
En outre, il est prévu que la centrale, qui reste la propriété de la société Karpwership, fonctionne pendant une durée de trois ans, soit le temps de la mise en service des centrales de production d’énergies renouvelables déjà autorisées et des moyens de stockage associés. À l’échéance du contrat, la centrale thermique flottante repartira vers son port d’origine.

Avant d’entrer en service, cette centrale devra obtenir une autorisation d’exploiter temporaire au titre des ICPE (installations classées pour la protection de l’environnement), d’une durée d’un an, renouvelable deux fois.

Mise en sommeil progressif de la centrale B

En parallèle de la mise en service de la CAT, la SLN et Enercal se sont entendus pour mettre en sommeil progressivement la centrale B. Elle devrait être complètement arrêtée mi-2023. Cet arrêt progressif permettra dans un premier temps, de réaliser tous les tests et essais nécessaires afin de valider le bon fonctionnement de la CAT, mais également d’avoir un moyen de secours en cas d’incident.

Cette centrale devrait permettre une baisse des émissions de CO2 de l’ordre de 17 %, soit 169 000 tonnes de CO2.

https://casselesprix.com
Previous post Modification des sens de circulation à la Vallée des Colons
Next post Fin Bien Ensemble, une ode bienveillante au vivre ensemble
Close