Nouméa, l’implantation de la barrière anti requins attendra

Prévue initialement pour l’été prochain, la mise en place de la barrière anti requins a pris du retard.

En effet, l’appel d’offre lancé par la mairie de Nouméa pour sécuriser la zone de baignade, clôturé le 28 avril, s’est avéré infructueux et sera donc relancé.

Le sujet a de nouveau été évoqué jeudi, lors du conseil municipal de Nouméa. L’occasion pour la commune de préciser que « les services concernés étaient en train de reformuler cet appel ».
Ce nouvel équipement, qui devait initialement être installé pour la saison estivale, sera donc reporté au premier semestre 2023.

Pour mémoire, il s’agit de mettre en place une barrière rigide pour sécuriser la zone de baignade. Celle-ci doit être faite d’un grillage à grands carreaux qui se trouvera sous l’eau. Une partie du dispositif doit être ancrée au fond et dépasser de la surface de six centimètres.
Son coût est de 150 millions de francs CFP. 

Lauréate de l’appel à projet Fonds exceptionnel d’investissements pour l’année 2022 lancé par le ministère des Outre-mer, la ville peut compter sur une subvention de 61,5 millions de francs,

https://casselesprix.com
Previous post Covid, point sanitaire du 9 aout 2022
Next post Une nouvelle maison pour les jeunes en difficulté
Close