Flambée épidémique de Paludisme au Vanuatu

Les voyageurs qui reviennent de cet archipel sont appelés à la plus grande vigilance. S’ils présentent de la fièvre, des frissons, des maux de tête, une fatigue intense, ils doivent consulter au plus vite un médecin.

Le paludisme est une maladie provoquée par des parasites du genre Plasmodium. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), cette maladie a touché environ 241 millions de personnes dans le monde en 2020, et causé 627 000 décès.
La situation est d’autant plus préoccupante que depuis plusieurs années les parasites développent des résistances aux molécules antipaludiques et les moustiques craignent de moins en moins les insecticides. Un vaccin existe désormais et est recommandé par l’OMS.

Cause

Le paludisme est une maladie infectieuse potentiellement mortelle due à plusieurs espèces de parasites appartenant au genre Plasmodium. Le parasite est transmis à l’homme par la piqûre de moustiques infectés. Ces moustiques, « vecteurs » du paludisme, appartiennent tous au genre Anopheles.

Symptômes

Les manifestations cliniques du paludisme sont très diverses. Le paludisme débute par une fièvre 8 à 30 jours après l’infection, qui peut s’accompagner – ou non – de maux de tête, de douleurs musculaires, d’un affaiblissement, de vomissements, de diarrhées, de toux.

Transmission

Il est transmis à l’homme par la piqûre d’un moustique femelle, du genre Anopheles, lui-même infecté après avoir piqué un homme impaludé : la femelle, en prenant le repas de sang nécessaire à sa ponte, injecte le parasite à son hôte. Les mâles ne piquent pas.

La transmission d’un homme à un autre se fait donc par l’intermédiaire du moustique. La contamination interhumaine est possible, d’une femme enceinte infectée à son enfant (voie transplacentaire) ou par transfusion sanguine. 

www.casselesprix.com