Au secours, chez nous on tue les femmes !


Une mère de famille d’une trentaine d’années a été tuée par son compagnon, moins de trois semaines après un précédent féminicide. Les faits se sont déroulés le 30 juillet dans la tribu de Ny à Bourail, à 180 kilomètres au nord de Nouméa.

Le collectif femmes en colère dénonce l’inaction des autorités

Une nouvelle femme est morte sous les coups de son conjoint deux semaines après le féminicide de l’anse Vata. C’est avec émotion et révolte que nous présentons nos condoléances à sa famille avec une pensée particulière à ses jeunes enfants qui vont grandir sans elle. Nous sommes effrayées et indignées par les féminicides qui vont crescendo dans notre pays.

La femme considérée comme un objet

La société calédonienne est gangrenée par des comportements machistes où la femme est considérée comme un objet. Nous ne pouvons laisser les hommes continuer à frapper et à tuer les femmes parfois sous les yeux de leurs enfants sans que les grands responsables que sont les représentants de l’Etat et nos élus ne prennent en main ce dossier prioritaire.

Il est urgent d’agir contre les violences masculines !

Aidons les femmes, sauvons les femmes ! Le collectif lance un appel aux populations calédoniennes à se mobiliser…

Ce samedi 6 aout 2022 de 10h à 11h 30 ne restez pas chez vous : venez manifester votre refus de voir mourir les femmes sur leur lieu de vie.
Une chaine d’union partira du Gouvernement (vers les quais) vers le Congrès pour se rendre devant le haut-commissariat.
Les manous noirs et mauves seront les bienvenus

A cette occasion un courrier adressé à Mme Brigitte Macron sera remis, pour qu’elle intercède auprès de son mari Chef de l’Etat garant de la sécurité publique et donc de la vie des femmes.

Les violences conjugales atteignent des niveaux record en Nouvelle-Calédonie, et sont la cause de l’incarcération d’un détenu sur 5.

www.casselesprix.com