Les pharmaciens désormais autorisés à vacciner

Le gouvernement a modifié une partie de l’ancien Code de la santé publique dans sa version applicable à la Nouvelle-Calédonie, afin de permettre aux pharmaciens de réaliser la vaccination sur des personnes âgées de six ans et plus, à l’exception des personnes présentant des antécédents de réaction allergique sévère à une vaccination antérieure.

Les pharmaciens peuvent notamment vacciner contre la grippe, réaliser les rappels DTP, DTP- coqueluche… En cas de contre-indication à la vaccination décelée au cours de l’entretien pré-vaccinal, ils doivent adresser le patient vers un médecin.

Ceux qui le souhaitent doivent en faire la déclaration auprès de la direction de la DASS. Cette déclaration doit être accompagnée :

➣ d’une attestation de conformité à un cahier des charges relatif aux conditions techniques à respecter pour vacciner ;

➣ d’un document attestant de la validation d’une formation de 6 heures (une formation théorique et une formation pratique à l’acte vaccinal), délivrée par un organisme ou une structure de formation respectant les objectifs fixés par le présent projet d’arrêté.

Un certain nombre de mesures : comme la mise en place d’espaces de confidentialité, des équipements adaptés d’hygiène, ou respect de la chaine du froid… sont évidemment à remplir

L’objectif de cette extension des compétences du métier de pharmacien, est de contribuer à l’amélioration de la couverture vaccinale. En effet, le pharmacien est un professionnel de santé beaucoup plus accessible que les autres, avec au surplus, un maillage officinal bien desservi et ce, sur l’ensemble du territoire.

https://casselesprix.com
Previous post L’état prendra en charge les billets d’avion des gardiens de Kone
Next post Vanuatu, un permis pour utiliser le dessin du drapeau
Close