Aujourd’hui, une femme est morte sous les coups de son conjoint…

« Une femme de 35 ans a perdu la vie ce vendredi matin, après avoir été violemment frappée par son conjoint à Nouméa plus tôt dans la semaine. Selon la police nationale, l’homme a été placé en garde à vue.
Le couple était arrivé en Nouvelle-Calédonie il y a près d’un an, avec deux enfants qui ont à présent cinq et sept ans. La jeune femme a trouvé un emploi, le conjoint non. Ils devaient quitter le territoire le 25 juillet. »  
NC la 1ère. Il devait être présenté à la justice dans la journée. 

Le collectif « femmes en colère » réagit en apprenant avec effroi qu’encore une fois une femme est morte sous les coups de son conjoint. C’est avec émotion et révolte que nous présentons nos condoléances à sa famille avec une pensée particulière à ses deux jeunes enfants qui vont grandir sans leur maman. Nous ne pouvons imaginer les moments de souffrance qui ont précédé sa mort. Les coups assénés ont fini par l’achever sans qu’aucune aide extérieure ne soit venue la sauver

Depuis des années, Le Collectif dénonce l’inaction ou peu ou prou des Institutions locales et celles de l’Etat. Beaucoup de promesses ont été faites mais dans la réalité les femmes continuent à tomber sous les coups de leurs conjoints ou par arme à feu.

Lors du Grenelle des violences conjugales, une charte a été signée par tous les responsables du Pays engageant les uns et les autres à agir, mais qu’en est-il dans sa concrétisation ?

Qu’en est-il des promesses de nos responsables pour faire de la lutte contre les violences faites aux femmes une « Priorité Pays » ?

La population est appelée à une mobilisation solidaire « silencieuse » samedi 16 juillet 2022 de 10h à 11h30 devant le Tribunal de Nouméa.

PS : Couleur mauve et ruban blanc en mémoire des victimes de féminicide.

Collectif Femmes en Colère

https://casselesprix.com
Previous post Deux nouvelles victimes de la route
Next post Un comité des signataires en septembre
Close