Variole du singe, aucune épidémie n’est à craindre !

À la suite de la confirmation d’un premier cas d’infection par le virus Monkeypox, deux médecins de la DASS ont animé un point presse, ce mercredi 13 juillet au gouvernement.

Les deux professionnels de santé ont tenu à rassurer l’ensemble des Calédoniens sur cette maladie bénigne. Aucune forme grave de la variole du singe n’a été détectée sur les 800 cas connus en métropole. « Compte tenu des mesures prises autour de ce premier cas, aucun risque d’épidémie n’est craindre en Nouvelle-Calédonie ».

Quels sont les symptômes ?

La variole du singe se manifeste par une fièvre, souvent forte et accompagnée de maux de tête, de courbatures et de fatigue, une éruption cutanée (boutons), des ganglions lymphatiques enflés et douloureux, sous la mâchoire et au niveau du cou, ou une douleur lors de la déglutition.
La maladie guérit le plus souvent spontanément, au bout de 3 à 4 semaines.

Si des symptômes surviennent, il est recommandé de consulter son médecin traitant qui pourra après avis de l’infectiologue, recommander de s’isoler à domicile jusqu’à la fin des symptômes.

L’hospitalisation n’est pas nécessaire si la personne ne présente pas de forme grave de la maladie.

Les médecins du territoire ont été informés de la procédure à suivre en cas de suspicion de cas.

Gouvernement de la NC

https://casselesprix.com
Previous post Le COTAF à l’assaut des établissements de nuit
Next post Les prix ont augmenté à un rythme ralenti en juin
Close