Le COTAF s’est intéressé de très près au secteur du BTP

Après les nakamals, les stations services, les établissement de nuit, les boulangeries les secteurs du transport… la 7e opération du comité opérationnel territorial anti-fraude (COTAF)* concernait le BTP.

Cette intervention interservices (haut-commissariat, DTE, CAFAT, police, gendarmerie) concernait plus particulièrement la lutte contre le travail dissimulé dans le secteur du BTP, compte tenu de l’exposition du secteur au risque de travail dissimulé.

Bilan de l’opération :

➤ 67 personnes ont été contrôlées ; 41 entreprises inspectées sur 4 sites différents ;

➤ 31 infractions au travail dissimulé ont été relevées (défaut de déclaration préalable à l’embauche, défaut de déclaration de ressources).

Par ailleurs un chantier a été arrêté de façon immédiate par la DTE pour mise en danger grave des salariés sur le chantier.

Des investigations complémentaires sont en cours pour donner les suites nécessaires et déterminer les pénalités dont le recouvrement constitue le sens même du contrôle, de surcroît dans un contexte de fragilité des comptes sociaux.

*Pour rappel le COTAF a été créé en 2019 pour lutter contre les fraudes portant atteinte aux finances publiques et contre le travail illégal. Il est placé sous la coprésidence du haut-commissaire, du procureur de la République et du président du gouvernement de Nouvelle-Calédonie.

https://casselesprix.com
Previous post Baignade et activités nautiques interdites 
Next post Pratiques commerciales trompeuses, l’UFC s’attaque aux banques
Close