La Thaïlande s’engage vers la légalisation du cannabis

C’est fait ! La légalisation du Cannabis bien être médical et thérapeutique est entrée en vigueur en Thaïlande le 9 juin dernier. Mais cette dépénalisation ne concerne cependant pas l’usage récréatif.

Après avoir dépénalisé le cannabis à usage thérapeutique en 2018, les autorités thaïlandaises espèrent que cette nouvelle étape de légalisation permettra de soutenir les secteurs agricole et touristique, alors que l’économie locale a été mise à mal par la perte de la manne touristique lors de la pandémie de COVID-19.

Les Thaïlandais peuvent donc désormais la cultiver, la vendre et la consommer dans des produits alimentaires. Mais, l’usage récréatif reste interdit, exposant toujours le contrevenant à des amendes, voire à des peines de prison.

Au total, le ministère de la Santé dit avoir autorisé 1.181 produits alimentaires et cosmétiques contenant des extraits de cannabis et anticipe que ce nouveau marché pourrait dégager près de 400 millions d’euros d’ici 2026.

La concentration en principe actif très encadrée

Désireux d’éviter une explosion de l’usage récréatif du cannabis, le gouvernement thaïlandais a encadré la concentration en principe actif des produits commercialisés.

Ainsi, la possession et la vente d’extraits de cannabis contenant plus de 0,2% de tétrahydrocannabinol (THC) – molécule psychoactive, euphorisante et addictive notamment concentrée dans les fleurs – reste interdite et les contrevenants seront toujours exposés à des peines de prison et des amendes.

Les candidats à la culture du cannabis doivent s’enregistrer par l’intermédiaire d’une application gouvernementale qui compte déjà près de 100.000 inscrits. Un responsable du ministère de la Santé qui souligne que cette affluence de nouveaux cultivateurs risque de compliquer les contrôles de la qualité de la production.

Plusieurs observateurs incitent tout de même, vu le flou actuel des textes, à une grande prudence, notamment les touristes nombreux à revenir dans le royaume après plus de deux ans de pandémie.

https://casselesprix.com
Previous post Covid, point sanitaire du 14 juin
Next post Nouvelles modifications des taux de la CCS
Close