Le secteur touristique a pris la crise de plein fouet

En 2021, dans le contexte de la Pandémie mondiale les arrivées en Nouvelle-Calédonie se limite à 12 450 touristes soit une baisse de 60 % par rapport à 2020, année déjà marquée par la crise internationale. Rapportée à l’année 2019, la baisse de la fréquentation touristique et encore plus importante et s’établit à 90%.

Les touristes principalement en provenance de métropole sont des étudiants de retour dans leurs familles et des militaires chargés de la bonne tenue du 3ème référendum, et de Wallis et Futuna

Après plus de vingt mois de fermeture, l’évolution de la situation sanitaire conduit les autorités à rouvrir les frontières de la Nouvelle-Calédonie aux voyageurs internationaux, le 1er décembre 2021, sous certaines conditions. À l’heure où les vols commerciaux et la promotion touristique du territoire reprennent,

Retour en arrière sur une période de crise

Du 20 mars 2020 au 30 novembre 2021, les entrées et sorties du territoire de Nouvelle-Calédonie se sont drastiquement réduites.
Elles sont en effet soumises à conditions : motifs impérieux justifiant le déplacement ; certificat de vaccination ou de non-contamination ; réalisation d’une quatorzaine obligatoire à l’hôtel ; limitation du nombre de passagers par vol et du nombre de vols internationaux…

➣ Seule la liaison avec les îles Wallis et Futuna est maintenue, grâce à une bulle sanitaire mise en place en juin 2020. Celle-ci aura toutefois été interrompue entre mars et août 2021.

➣ Parallèlement, toutes les activités de croisière ont été purement et simplement stoppées.

En décembre 2021, la Nouvelle-Calédonie ouvre à nouveau ses frontières.

Les arrivants vaccinés doivent s’astreindre à une septaine mais n’ont plus à justifier du motif de leur déplacement. Les personnes non vaccinées restent soumises aux conditions antérieures. Un protocole renforcé est prévu pour les passagers en provenance des pays à risques.

La bulle sanitaire entre la Nouvelle-Calédonie et Wallis et Futuna reste en vigueur, avec le maintien de l’autorisation de déplacement sous condition de motif impérieux pour les voyageurs désireux de se rendre à Wallis.

Lire la suite

https://casselesprix.com
Previous post Incidents climatiques, l’état de calamité agricole activé
Next post Arrestation de mineurs, la police fait de l’humour
Close