Les très très chers paniers de légumes

Des iles, de Canala ou de Pouembout, les paniers de légumes en faveur des mamies du pays ont bon dos et font le buzz !

Trois carottes, deux pomme de terre quelques feuilles de salade pour… 7 000 à francs, ou 12 000 si vous en prenez deux !
C’est le prix que sont vendus des paniers de légumes en porte à porte depuis quelques mois sur le territoire. La vente est souvent un peu forcée, les personnes âgées ou les femmes souvent ciblées

Des vendeurs ambulants qui font du porte à porte ou s’installent sur les parkings ou les lieux fréquentés à Pouembout, Nouville, Kone, Tontouta Thio, Nouméa, Tontouta Ducos… pour vendre des paniers de légumes

Une vente qui serait au profit des mamies de Canala ou de Maré, ou d’ailleurs… Le discours varie selon l’endroit où ils sont ! sauf que ces légumes semblent sortir tout droit du supermarché et donnent pour la plupart l’impression d’avoir subi un sacré coup de chaud !

Pourtant le véhicule qui les transporte arbore le logo de l’agriculture responsable le visage souriant d’un enfant et… la mention « bio »

Les témoignages se multiplient sur les réseaux sociaux

Une entreprise pas si fictive !

Pourtant la société existe bien ! Elle justifie ses prix par l’augmentation des prix du carburants, la vie chère, les taxes… Mais est ce bien une raison pour employer des méthodes « musclées » de vente* et de presque toujours cibler une clientèle vulnérable

*Le fait de recevoir un bien ou un service sans en avoir émis le souhait constitue une vente forcée. Cette pratique commerciale déloyale est interdite : le vendeur qui commet une vente forcée est sanctionné en vertu des articles R635-2 du Code pénal et L122-3 du Code de la consommation.

https://casselesprix.com
Previous post La colère gronde dans les centres médicaux du nord
Next post L’Association Citoyenne de NC jette l’éponge
Close