La colère gronde dans les centres médicaux du nord

La branche santé de la fédération des fonctionnaires est actuellement en tournée dans le Nord pour soutenir le personnel soignant, infirmier administratif ou technique.

Un personnel qui ne veut plus être otage de la pénurie de médecin, ne veut plus prendre en otage la population et ne veut plus être otage de la Province Nord .

Des mouvements importants sont d’ores et déjà annoncés si des propositions, solutions ou autres décisions n’interviennent pas très rapidement.

Pascaline Dupont SGA SFAO Santé Social

Suite à la réunion « managériale » organisée à la demande des professionnels les 17 infirmiers en soins généraux du nord, ont joué le jeu et sont venus poser leur question.
L’absence de réponse et de cadre légal aux missions qu’on attend d’eux les ont amenés à faire appel aux syndicats.


Bien qu’une demande officielle ait été faite par le syndicat santé social afin de les accompagner et renforcer leurs questions et revendications, la province Nord nous a éconduit, nous renvoyant à des instances préexistantes qui n’ont semble-t-il jamais questionné cette situation devenue catastrophique.

La situation est grave et le traitement des évènements est opaque, et semble sortir du cadre légal tout cela sur le dos des populations et agents.

Les professionnels relèvent de façon explicite les dangerosités de la situation.

➣ Rupture de traitement 
➣ Perte de chance pour patients chroniques 
➣ Pas de vaccination pour les enfants si le CMS est à plus de 30 min d’un centre hospitalier
➣ Suivi des enfants en milieu scolaire / étude pour l’agence sanitaire et sociale / non réalisable

Nous avons le sentiment que la Province Nord sous-entend qu’on doit dépasser nos compétences hors du champ légal /donc nous ne serons pas couverts en terme de responsabilité.

« Comme si nous devions dépasser nos limites alors que nous cherchons des réponses, un cadre de travail, des locaux adaptés, logement de fonction et des conditions respectueuses et adaptées. »

Il ne s’agit que de la première étape, puisque la suite des évènements pourrait se faire en lien avec la population.

https://casselesprix.com
Previous post Ni quarantaine ni vaccin pour se rendre au Vanuatu
Next post Les très très chers paniers de légumes
Close