Améliorer l’attractivité du parc des grandes fougères

Depuis le début de l’année, le parc des Grandes Fougères est devenu un parc provincial. Tout comme le Parc provincial de la Rivière Bleue et le Parc provincial Zoologique et Forestier, il est géré par le service des aires protégées de la province Sud.

À travers son développement, la province Sud souhaite soutenir l’économie régionale et renforcer l’image touristique du parc et de la région.

Ainsi, plusieurs projets d’aménagements visant à améliorer la sécurité et l’accessibilité des usagers sont en cours de réalisation (sécurisation des pistes de VTT, installation de blocs sanitaires, goudronnage de la piste d’accès au parc).

Pour se donner les moyens de son ambition, la province Sud a planifié un programme d’investissement pluriannuel qui s’élève à quelques 600 millions de francs sur 3 ans pour la réalisation de projets innovants.

6 projets d’investissement phare portés par la Province

➤ Une aire de jeux pour enfants : ludique et éducative, l’aire de jeux offre l’opportunité aux enfants de s’imprégner de l’univers de la forêt humide dès l’entrée du parc.

➤ Un Canopy walk : une passerelle construite à la cime des arbres qui permet d’observer des fougères et autres grands arbres avec une vue inédite et exceptionnelle depuis la canopée. Ce serait une première en Nouvelle-Calédonie

➤ Un théâtre de verdure : un espace artistiquement aménagé servant de lieu d’animation en pleine nature pour des conférences, des concerts, des spectacles ou encore des soirées contées.

➤ Un accrobranche : un espace de loisir sportif, équipé d’installations permettant au pratiquant de cheminer en hauteur, sur des ateliers fixés entre deux arbres.

➤ Un espace de méditation et détente : aménagé afin de permettre aux visiteurs de profiter d’un endroit calme et serein pour se reposer, lire ou encore pratiquer la relaxation ou la méditation.

➤ Un arboretum : un jardin botanique présentant de nombreuses espèces d’arbres organisées par thématique.

Un joyau de la forêt tropicale

Situé sur les communes de Moindou, Farino et Sarraméa, à 1h 45 de Nouméa, le parc provincial des Grandes Fougères couvre une superficie de 4 535 ha de forêt tropicale humide.

Un inventaire réalisé en 2009 par l’Institut de Recherche pour le Développement évalue à près de 500 le nombre d’espèces végétales du parc provincial des Grandes Fougères, dont 70 % sont endémiques.

Le parc abrite également de nombreuses espèces d’oiseaux endémiques dont notamment le cagou, le notou, la fauvette calédonienne, le pigeon vert : il est à ce titre inclus dans un secteur géographique classé « Zone Importante pour la Conservation des Oiseaux » (ZICO) par l’organisation BirdLife International.

https://casselesprix.com
Previous post Un sursis pour les anciennes pièces de monnaie
Next post Délinquance, un sentiment d’insécurité confirmé par les faits
Close