Consommation, depuis le 5 mai la France vit à crédit

Chaque année, le WWF publie le jour de l’année à partir duquel l’humanité a déjà consommé toutes les ressources que la Terre est capable de produire en un an. L’année dernière, la date tombait le 29 juillet pour l’ensemble des pays.

Cette année, l’association s’est concentrée sur la France 

Le 5 mai 2022, les Français ont consommé toutes les ressources que la planète peut renouveler en un an. L’organisation gouvernementale estime que la France pourrait faire reculer ce « jour du dépassement » de 25 jours d’ici 2027.

Cet indice qui ne cesse de se dégrader depuis des décennies (à l’exception de l’année 2020 marquée par la crise du Covid-19) vise à illustrer la consommation d’une population humaine en expansion sur une planète limitée. Il se décline également par pays.

Il est calculé avec les experts de l’ONG américaine Global Footprint Network, qui relève chaque année les données nécessaires pour évaluer notre empreinte sur les ressources naturelles. La plus importante est notre empreinte carbone, soit toutes les émissions générées par les produits consommés en France, fabriqués sur place ou importés. Cela représente 57 % du total de notre empreinte écologique.

Gagner 25 jours grâce à la planification écologique

Le scénario « Planification écologique » représente le grand espoir du WWF France pour gagner 25 jours sur la date du Dépassement.
L’estimant « réalisable », Pierre Cannet, directeur du plaidoyer WWF France, précise que celui-ci permettrait d’épargner 28 000 vies humaines de la pollution de l’air aux particules finies d’ici 2027. Mais également de soutenir plus d’1,2 millions d’emplois grâce aux « investissements effectués dans la transition écologique ».

Cela impliquerait une planification et un financement de la transition dans tous les secteurs, avec des objectifs et des mesures plus ambitieux qu’actuellement. Diviser par deux l’utilisation de pesticides, parvenir à 25% de terres cultivées en bio, réaliser 700.000 rénovations complètes chaque année, soutenir les alternatives à la voiture, faire baisser de 20% la consommation de protéines animales, accélérer le développement des énergies renouvelables.

https://casselesprix.com
Previous post Crise sanitaire, prolongation des mesures en vigueur
Next post Air New Zealand fait le buzz avec sa vidéo de sécurité
Close