Les cigarettes électroniques vendues sur Facebook ? 

Depuis le 31 décembre, la vente des cigarettes électroniques (matériels et liquides) en particulier celles à usage unique, est interdite au moins de 18 ans. Les tabacs et les vendeurs de ces cigarettes ont désormais obligation de demander une pièce d’identité, et les sanctions pénales encourues seront les mêmes que pour les produits du tabac.

Au hasard de nos lectures nous découvrons sur notre fil d’actualité Facebook qu’elles sont vendues sans le moindre contrôle sur des pages Facebook qui proposent même de les livrer à domicile.

Les autorités vont elles devoir faire la chasse aux vendeurs de cigarettes comme elles l’on fait il y a quelques années aux vendeurs d’alcool qui, sans licence livraient à domicile et à toute heure ?

On les appelle les puffs…

Ces cigarettes électroniques jetables sont très prisées des ados ! Mais derrière un packaging attrayant et des goûts enfantins, la puff habitue dangereusement les collégiens et lycéens à la consommation régulière de nicotine. Des goûts fruités dans des emballages enfantins. Ce produit jetable s’est imposé dans le quotidien des adolescents : ils sont de plus en plus nombreux à en consommer. Pourtant, son usage régulier n’a rien d’anodin.

Quelques chiffres qui font réfléchir

Selon le dernier Baromètre santé jeune, réalisé en 2019, près d’un jeune Calédonien interrogé sur cinq déclarait avoir utilisé une cigarette électronique dans les trente derniers jours.
Si la proportion augmente avec l’âge, elle représente tout de même 7,2 % chez les 10-12 ans. 

« Les cigarettes électroniques jetables étaient très accessibles pour les adolescents. On en trouve dans les stations-services, à côté des bonbons, ou dans les librairies, à des tarifs très abordables. »

Sauf que sous les apparences d’un innocent gadget, certaines peuvent contenir jusqu’à 20 mg de nicotine, soit une dose correspondant à la consommation d’un « gros » fumeur. C’est bien ce qui a inquiété les directions des collèges à l’origine de la médiatisation du problème et de son interdiction par décision du congrès.

https://casselesprix.com
Previous post Taxe d’atterrissage, Aircal communique
Next post Ouverture de la 2ème dose de rappel aux personnes âgées
Close