Décès sur un chantier à Kone, une enquête est ouverte

Le procureur annonce l’ouverture d’une enquête du chef d’homicide involontaire dans le cadre du travail, suite au décès d’un conducteur de travaux le 11 avril 2022 sur le chantier du centre de détention de Koné.

Rappel des faits

Le 11 avril 2022, vers 18h 00, un conducteur de travaux âgé de 54 ans était découvert  par deux collègues, dans un état inconscient sur le chantier du centre de détention de Koné.
Le corps se trouvait  à proximité immédiate du groupe électrogène utilisé par les entreprises du site.

En dépit de l’intervention rapide des pompiers et de l’équipe médicale du SAMU, le décès était constaté à 18h30. Les collègues de la victime avaient pratiqué un massage cardiaque avant l’arrivée des secours .

Un décès consécutif à une électrocution

Selon les premières investigations et sous réserve des conclusions de l’autopsie ordonnée par le parquet, le décès de cette personne pourrait être consécutif à une électrocution, au vu des lésions constatées sur le corps par le médecin.

Le parquet a fait procéder à la pose de scellés sur les équipements électriques en cause, et un expert en matériels électriques a été requis aux fins d’expertise.

A ce stade, il est établi que la victime était chargée d’arrêter le groupe électrogène en fin de journée, à l’issue du départ des entreprises.

Le procureur communiquera de nouveau sur cette affaire, à l’issue des conclusions de l’expertise technique et de l’autopsie .

www.casselesprix.com