Le Vendemiaire de retour de mission

La frégate de surveillance Vendémiaire de retour de mission dans l’Asie-Pacifique, a accosté vendredi matin à la base navale de Nouméa après 2 mois et demi de mission.

L’enjeu de cette mission était de montrer la présence de la France dans la zone, de défendre la liberté de navigation, de contrôler d’éventuelles tensions dans la région, et de participer à des exercices militaires de coopération régionale.

Une traversée retour de 15 jours entre Busan en Corée du Sud et Nouméa

La frégate de surveillance Vendémiaire des FANC a appareillé de Busan le 23 mars pour une traversée de plus de 15 jours en direction de son port base à Nouméa en Nouvelle-Calédonie.

Tout au long de sa route vers Nouméa, le Vendémiaire n’a cessé de mener différents exercices destinés à maintenir au plus haut la condition opérationnelle du bâtiment : lutte contre des sinistres (feux, voies d’eau, dégagements de gaz toxiques) et entraînements au combat (simulation de différentes attaques et entrainement de l’équipage à réagir à différentes avaries de combat).

La frégate a également mené deux exercices conjoints, le premier avec une frégate coréenne, le second avec un bâtiment de l’US Navy. Comme de nombreux autres échanges au cours de la mission, cette interaction aura permis d’améliorer l’interopérabilité entre bâtiments de combat de marines partenaires.

Le 31 mars, en rentrant dans les eaux de la mer de Bismarck, le Vendémiaire est repassé sous le contrôle opérationnel des Forces Armées en Nouvelle-Calédonie.

La frégate de surveillance a accosté le 8 avril à Nouméa. Sur le quai, les familles des marins étaient impatientes de les revoir et de monter à bord.

FANC

https://casselesprix.com
Previous post Restriction de la circulation sur la RT3
Next post La propagande électorale interdite depuis vendredi
Close