Secours et assistance, le MRCC publie son bilan 2021

Le nombre des opérations de secours aux personnes et d’assistance aux navires a augmenté en 2021 même si le nombre global d’opérations suivi par le par le MRCC a légèrement baissé.

Le MRCC de Nouvelle-Calédonie a coordonné 244 opération au cours de l’année 2021. Ce chiffre inclus toutes les opérations, celles de recherche et de sauvetage en mer, les opérations d’assistance aux navires en difficulté ou encore les opérations « diverses » relatives à toute autre situation suivie est gérée par le MRCC.

Sur ces 244 opérations plus de la moitié, c’est à dire 143, concernaient des opérations de recherche et de sauvetage, contre 116 en 2020 et 71 opération d’assistance à des navires en difficulté en 2021.

Au cours de l’année 2021 quatre décès sont à déplorer lors d’accident maritime contre 12 en 2020.
Deux d’entre eux sont consécutifs à des attaques de requins.
Il faut également déplorer trois personnes disparues lors d’évènements maritime. Les disparitions d’un nageur du 24 février entre l’Anse Vata et l’ile aux canards est un kayakiste le 2 mars dans le secteur de la petite rade/baie de l’orphelinat restent à ce jour inexpliqués. Les corps n’ont jamais été retrouvés.

Le tiers des opérations coordonnées par le MRCC concerne les navires de plaisance et les activités nautiques de loisirs. Parmi celles-ci un peu moins de la moitié des opérations relatives à des avaries ou des pannes de carburant.

Localisation des opérations coordonnées par le MRCC

En 2021 75% des opérations coordonnées par le MRCC étaient localisées dans le lagon des eaux territoriales et donc sous la responsabilité opérationnelle du président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie.

Les partenaires du MRCC

Le premier partenaire nautique du MRCC demeure la SNSM avec 75 interventions sollicitées, devant les sapeurs-pompiers et la gendarmerie nationale.
Parmi les moyens aériens, le plus sollicité est l’hélicoptère dragon 988 conventionné par la DSCGR, les moyens aériens des FANC sont néanmoins indispensables notamment pour les opérations de recherche et de sauvetage de nuit.

Au-delà des missions traditionnelles que sont la sauvegarde de la vie humaine en mer, la surveillance de la navigation maritime, le MRCC NOUMEA à stabilisé son rôle de hub de l’information maritime en développant d’une part ses missions relatives à la gestion du risque requin est en exerçant d’autres part au profit du territoire un rôle pivot dans la gestion sanitaire des navires de plaisance faisant escale en Nouvelle-Calédonie

Le bilan à lire dans son intégralité

www.casselesprix.com