Rappel massif de pizzas surgelées Buitoni

Après avoir été informée de la présence d’une bactérie dans la pâte d’un produit, Buitoni demande aux consommateurs qui ont acheté des pizzas surgelées de la gamme Fraîch’up, avant le 18 mars 2022 de les jeter.

Les autorités sanitaires évoquent un « lien possible » avec des cas graves chez des enfants.

« Au nom du principe de précaution », la marque de pizzas surgelées Buitoni a annoncé vendredi le rappel immédiat de l’ensemble de la gamme Fraîch’up (16 références) après avoir été informée de la présence de bactérie Escherichia coli* dans la pâte d’un produit.

La marque du groupe Nestlé demande aux consommateurs ayant acheté des pizzas surgelées Fraîch’up avant le 18 mars 2022 de ne pas les consommer et de jeter les produits.

Selon le communiqué commun de la Direction générale de la Santé (DGS), Santé Publique France et la DGCCRF

Les investigations se poursuivent pour déterminer l’origine de la contamination, y compris pour d’autres produits, ainsi que les enquêtes épidémiologiques, afin d’établir les liens potentiels avec l’ensemble des cas détectés sur le territoire depuis début janvier 2022,

Munis d’une photo de l’emballage avec les références du produits (date limite de consommation, numéro de code barre, numéro de lot, heure de production), les consommateurs peuvent appeler le numéro de téléphone : 0800 22 32 4. mis à disposition par l’entreprise pour obtenir un remboursement 


En savoir plus* Escherichia coli (E. coli) est une bactérie qui réside dans le tube digestif de l’homme et des animaux à sang chaud. La majorité des souches de E. coli sont inoffensives, quelques-unes seulement sont pathogènes pour l’homme. C’est le cas des souches de E. coli dites entérohémorragiques (ECEH). Ces dernières provoquent des diarrhées sanglantes et produisent une puissante toxine à l’origine du syndrome hémolytique et urémique (SHU). Régulièrement, des souches de ECEH sont la cause d’intoxications alimentaires via la consommation de produits animaux (viande ou produits laitiers) mal cuits ou consommés crus. Les fruits et les légumes frais, ayant été en contact avec des ECEH peuvent être également à risque.

https://casselesprix.com
Previous post On répète tous en coeur, c’est pas Versailles ici !
Next post La fin des tests covid pour entrer en Australie ?
Close