Deux épisodes climatiques classés calamités agricoles

Le gouvernement a reconnu comme calamités agricoles, l’épisode de pluies de janvier et la dépression tropicale forte Dovi pour certaines communes et ouvert la possibilité de verser une avance sur indemnisation.

Pour la seconde année consécutive, le secteur agricole, particulièrement sensible aux aléas climatiques, a été durement touché par trois évènements climatiques exceptionnels

La dépression tropicale forte Ruby, du 13 au 14 décembre 2021, de fortes pluies, du 3 au 7 janvier 2022, et la dépression tropicale Dovi, du 9 au 11 février 2022.

La reconnaissance comme calamité agricole de la dépression tropicale forte Ruby pour toutes les communes de la Nouvelle-Calédonie permet d’ouvrir sans délai l’instruction des demandes d’indemnisation. et ouvre la possibilité de verser une avance sur indemnisation.

Accidents climatiques exceptionnels

En égard aux premières données d’analyse du service de la météo, cet arrêté officialise

Le caractère d’accident climatique exceptionnel des pluies du 3 au 7 janvier pour 11 communes : Boulouparis, Bourail, Canala, Dumbéa, Farino, Houaïlou, Kouaoua, La Foa, Moindou, Païta et Yaté.
Mais aussi de la dépression tropicale Dovi, du 9 au 11 février, pour les communes de Maré, Yaté, Mont-Dore, l’Île des Pins, Dumbéa, Païta et Boulouparis.

Versement d’un acompte aux sociétaires déclarants

Pour soutenir les entreprises agricoles, en leur permettant de relancer immédiatement leurs activités et maintenir les emplois, le gouvernement, a adopté une mesure autorisant exceptionnellement la caisse d’assurances mutuelle agricole (CAMA) à verser un acompte au titre des dommages à ses sociétaires ayant déposé une déclaration de sinistre valide, dans une limite globale de 50 % du capital assuré par sociétaire.

Traitement des dossiers liés à Ruby

L’évaluation chiffrée des dossiers relatifs à la dépression tropicale forte Ruby a été transmise à la direction des affaires vétérinaires, alimentaires et rurales (DAVAR)

La DAVAR a produit et transmis quatre états d’acompte pour un montant total de 94 020 656 francs et pour 28 communes et 626 dossiers dont le paiement aux sociétaires relève de la CAMA.

Le gouvernement souhaite permettre, d’ici la fin du mois de mars, le versement d’une avance à chacun des agriculteurs sinistrés par l’une ou plusieurs des calamités agricoles reconnues.

La commission des calamités agricoles traitera du montant définitif des indemnisations. L’objectif est que le traitement des dossiers soit achevé au plus tard à la fin avril.

www.casselesprix.com