Etre handicapé un enfer, circuler en fauteuil un calvaire

Thierry, en situation de handicap, habite Nouméa depuis toujours. Pour lui c’est le même rituel chaque jour. Il est contraint d’utiliser la route, faute de trottoirs assez larges ou adaptés, obligé de faire de grands détours en raison de l’absence de passages piétons ou de véhicules garés sur les trottoirs. De nombreux stationnements sur des places handicapés par des véhicules sans macaron sont également régulièrement montrés du doigt.

Mais ce n’est pas tout, désormais les commerçants s’en mêlent !

Après les gênes nombreuses et variées générées par les automobilistes, le manque d’accessibilité dans certains établissements… voilà que les commerçants s’en mêlent et utilisent à leur guise les espaces publics. Certains sont même prêts à tout pour empêcher les véhicules de se garer devant leurs établissements au détriment de…

En fauteuil roulant, alors que je discutais avec ma compagne j’ai tapé avec mon fauteuil sur ce premier gros tas de caillou, une chance inouïe que mon fauteuil n’ait rien eu ! Sinon j’aurais fait intervenir la Police Municipale, et porter plainte à la Nationale.
La mairie de Nouméa devrait intervenir pour faire enlever les gros cailloux et cette palette. Imaginez une personne malvoyante c’est très dangereux et en plus cela abime fortement un trottoir refait à neuf.
Ce n’est pourtant pas très difficile de faire une demande d’autorisation à la Mairie pour faire poser des poteaux, pour éviter que les voitures ce garent sur le trottoir.

Sur la page Handicap Nouvelle-Calédonie qui vise à « dénoncer le manque de respect envers la population handicapée » les incivilités se multiplient et rien ne change…

https://casselesprix.com
Previous post Allégement des mesures sanitaires dès lundi
Next post La Calédonie un peu plus libre, mais à l’essai…
Close