Un programme pilote d’élimination du Bulbul

Considérée comme une espèce envahissante, les résidents de la zone Boulouparis-Tontouta sont appelés à la vigilance pour aider à éradiquer l’espèce devenue abondante dans cette zone

Pour prolonger le succès d’un programme pilote d’élimination du Bulbul mené fin 2021 et assurer l’éradication locale de cet oiseau exotique envahissant, le Conservatoire d’espaces naturels (CEN) invite les résidents du secteur à signaler auprès de la cellule de veille toute nouvelle observation ou tir de bulbul au nord de Tontouta.

En partenariat avec la Province Sud et l’IAC, le CEN a coordonné fin 2021 un programme pilote d’élimination des foyers recensés pour repousser vers le sud le front d’invasion de cette espèce exotique envahissante.

Ces oiseaux sont une menace pour la Nouvelle-Calédonie car ils rentrent en compétition avec les natifs pour la nourriture et l’espace, ils dispersent les graines des végétaux envahissants, et ravagent les cultures

Fin 2021, 30 bulbuls ont été éliminés sur les secteurs de Boulouparis village, Port Ouenghi, Golf de la Ouenghi, Tomo, Tontouta rivière et Mango et 21 ont été abattus par des résidents, ce qui porte à 51 le nombre total de bulbuls éliminés.
Les secteurs de Ouaménie et Bouraké ont également été prospectés, mais aucun oiseau n’a été détecté

Pour prolonger ce succès et assurer l’élimination des derniers oiseaux, le CEN appelle tous les résidents de Boulouparis à Tontouta à la plus grande vigilance et invite à signaler auprès de la cellule de veille (75.30.69) toute nouvelle observation ou tir de bulbul au nord de Tontouta.

https://casselesprix.com
Previous post Le CMS de l’ile des Pins cible d’exactions et d’agressions
Next post Egalité aujourd’hui pour un avenir durable
Close