Katiramona, les travaux vont bon train

Deux mois après le début des travaux sur le chantier de Katiramona, une rencontre sur le terrain des principaux acteurs a permis de mesurer l’ampleur du dispositif qui implique  d’importantes compétences techniques et d’énormes moyens et pénalise de nombreux calédoniens.

L’objectif est de parvenir à sécuriser le flanc de la montagne et de réaliser l’ensemble des ouvrages drainants et de confortement indispensables à la réouverture de la RT1.

Pour rappel, le 6 février dernier, suite à la dépression tropicale Lucas et des fortes pluies qui ont suivi, le talus d’un terrain privé situé en amont de la RTI s’est en partie effondré, bloquant la circulation sur cette route appartenant à la Nouvelle-Calédonie.
Plus de 100 000 mètres cubes de matériaux ont dévalé la colline. Les premiers travaux ont consisté à nettoyer la zone et à réaliser les pistes d’accès au chantier.

Un rythme soutenu pour tenir les délais

Le chantier a débuté le 22 novembre pour une durée de quatre mois. Les entreprises travaillent d’arrache-pied, sept jours sur sept, plus de dix heures par jour pour tenir les délais.

Le plus gros du travail se situe désormais dans la zone basse où a débuté l’ouvrage de soutènement. Cet enrochement va s’étendre sur 80 mètres de long et 9 mètres de haut. Une vingtaine de mètres a déjà été réalisée avec un rythme de 15 mètres par semaine.

A suivre donc…

www.casselesprix.com