Des cuboméduses signalées du coté de Pouembout et Kone

Le SIVM SUD appelle à la vigilance les baigneurs et plaisanciers en mer sur la présence de méduses dites « cuboméduses ». Elles ont été signalées dans le lagon, pour le moment vers Pouembout/ Koné.

En plusieurs endroits, des groupes de 6 méduses environ sur une superficie de 4m2 ont été observés. LA DSCGR NC demande de prendre en compte ce risque et de sensibiliser les usagers du lagon.

La méduse la plus venimeuse connue à ce jour. 

La cuboméduse aussi appelée piqueur marin, guêpe de mer ou encore main de la mort ou main qui tue. Elle vit dans les moyennes profondeurs.
A la différence d’autres cnidaires, son venin ne tue pas en suscitant une réaction allergique, mais parce qu’il « passe directement dans les vaisseaux sanguins et lymphatiques et paralyse les muscles respiratoires et cardiaques ».
Elle mesure environ 30 centimètres au maximum, mais est redoutable pour l’homme dès qu’elle atteint 8 à 10 centimètres

Bon à savoir, en cas de piqûre

– Rincer abondamment au vinaigre dès que possible la blessure et les tentacules (s’il y en a) pour rendre le venin inactif
– Après application du vinaigre, enlever les tentacules délicatement, en utilisant une pince à épiler ou une main gantée de Néoprène
– Sécher et réchauffer rapidement la personne
– Prendre un traitement contre la douleur si nécessaire, demander un avis médical en urgence, ou appeler le 15
• Attention : – ne jamais rincer les lésions ou les tentacules à l’eau de mer, l’eau douce, l’urine, le citron, l’alcool, le soda, la mousse à raser, etc.
– ne pas gratter les tentacules (la tension des tentacules pouvant entraîner une décharge de venin)
– ne pas appliquer de froid.

Previous post Les attaques de requins ont augmenté en 2021
Next post Les mesures destinées à lutter contre le covid, prolongées
Close