Le tourisme local définitivement en panne ?

Depuis la fermeture des frontières, et l’absence des touristes étrangers le secteur du tourisme en Calédonie bat de l’aile, et pourtant…

Témoignage

Parti pour la journée à Ouvéa, Marc (un nom d’emprunt) apprend que son vol de retour sur Nouméa vendredi soir est annulé à cause du mauvais temps.

Jusque là rien d’anormal sauf qu’en appelant Air Calédonie il apprend qu’il doit se débrouiller tout seul et que la compagnie ne prend rien en charge…

Conséquence, une journée galère et hors de prix pour un service inexistant


Un billet d’avion à 31 000 francs, une  nuit en gite avec repas et petit déjeuner, 15 000,  la location de voiture pour 2 jours à 12 400. Soit au total une dépense non prévue de plusieurs milliers de francs.

En bonus pour Marc, à partir du 21 janvier il est obligatoire de présenter un test PCR ou un test anti génique de – 72h00 en plus du pass sanitaire, pour rentrer ou sortir d’Ouvea »

On peut se demander si une compagnie aérienne, sous perfusion financière depuis des années est encore légitime quand elle est incapable d’assurer un « service après vente » en rapport avec le montant ses prestations ?

https://casselesprix.com
Previous post Le grand chef de Guahma placé sous contrôle judiciaire
Next post Il tire sur son ex concubine avant de se donner la mort
Close