Vous êtes testé positif ou contact, les mesures évoluent

Depuis le 10 janvier, les clusters se multiplient et le taux d’incidence s’affole, le gouvernement envisage donc à partir du 24 janvier, un passage de mesures en phase 3.
L’entrée en phase 3, phase de circulation intense du virus dans la population, s’accompagne de certains ajustements qui se justifient par l’envolée prévisible du nombre de cas.
L’objectif est de minimiser l’absentéisme et de permettre aux entreprises de fonctionner.

Un temps d’isolement va être adapté, de façon à « permettre la continuité de vie, notamment la continuité au travail » tout en s’efforçant de freiner la circulation du virus. Il sera adapté en fonction du statut vaccinal, notamment. Avec cette indication : la vaccination aurait 30% d’efficacité face à Omicron avec deux doses et 75% avec trois doses.


Pour les cas détectés positifs

➤ Si vous êtes Covid +, avec un schéma vaccinal complet : isolement de sept jours, puis sept jours de mesures barrières strictes. Pas de test à l’issue. Levée possible du confinement au bout de cinq jours si vous ne présentez pas de signe depuis quarante-huit heures et faites un test négatif à J+5.

➤ Si vous êtes Covid + et non-vacciné ou avec un schéma vaccinal qui n’est pas complet : isolement de dix jours, puis sept jours de mesures barrières strictes. Pas de test à l’issue. Levée possible du confinement au bout de sept jours si vous ne présentez pas de signe depuis quarante-huit heures et faites un test négatif à J+7.

➤ Pour les enfants de moins de douze ans : isolement de sept jours, puis sept jours de mesures barrières strictes. Pas de test à l’issue. Levée possible du confinement au bout de cinq jours si l’enfant ne présente pas de signe depuis quarante-huit heures et fait un test négatif à J+5.

Pour les « personnes-contacts à risque de transmission »

➤ Si la personne a un schéma vaccinal complet : pas de quarantaine, mesures barrières strictes, télétravail si possible. Test initial puis auto-test à deux et quatre jours du dernier risque (à confirmer s’il est positif).

➤ Si la personne n’est pas vaccinée ou a un schéma vaccinal qui n’est pas complet : quarantaine de sept jours à compter du dernier risque, sans dérogation possible, même pour les travailleurs prioritaires ou essentiels et les personnes asymptomatiques. Test initial puis à sept jours. Sortie de quarantaine si ce test à J+7 est négatif.

➤ Pour les enfants de moins de douze ans : pas de quarantaine, mesures barrières strictes. Test initial puis auto-test à deux et quatre jours du dernier risque (à confirmer s’il est positif).


www.casselesprix.com