Nouveau cadre juridique pour le Parc de la mer de Corail

Doter le Parc naturel de la mer de Corail d’un cadre réglementaire renouvelé pour permettre une protection effective des réserves naturelles qu’il abrite. c’est l’objectif de la loi de pays adoptée fin décembre.

Elle sera complétée d’arrêtés d’applications du gouvernement qui prévoiront les modalités de fréquentation et d’exercice des activités dans le Parc naturel de la mer de Corail. Un dispositif qui « renforce la protection juridique du Parc ».

Pour les activités scientifiques, de recherche ou d’exploration, les demandes feront l’objet d’une instruction concertée et concomitante entre les services du gouvernement et de l’État.

Consultations publiques

Par ailleurs, le texte fixe les conditions de création d’une aire marine protégée dans l’espace maritime de la Nouvelle-Calédonie et la consultation du public qui doit précéder cette mesure. Il institue également des sanctions pénales en cas de manquement aux interdictions listées dans l’arrêté de création d’une aire marine protégée.

Gouvernance partagée

Gérer un espace protégé de 1,3 million de km2 est une lourde responsabilité. C’est donc au travers d’un processus inclusif de gouvernance partagé que le territoire a engagé une série de travaux visant à mieux connaître cet espace, à définir les zones qu’il est indispensable de protéger puis à lister les usages autorisés selon des modalités préalablement définies.

L’objectif poursuivi au travers de cette démarche novatrice est de bâtir une stratégie de développement économique durable, sortie de la logique extractive, en accord avec les grands principes de préservation d’écosystèmes aussi fragiles qu’exceptionnels. 

www.casselesprix.com