Exactions de Payama, de nombreuses peines prononcées

Suite aux exactions commises dans la tribu de Payama à Kaala Gomen mi novembre, l’enquête diligentée par la brigade de gendarmerie de Koumac et la brigade de recherches de Koné de nombreuses peines ont été prononcées

Le 22 décembre six personnes mises en cause dans des faits de violence volontaire sans incapacité de travail avec usage d’une arme (pierres et fusil de chasse) et destructions par incendie ou moyen dangereux pour les personnes  de véhicules automobiles et des locaux d’habitation.

Sur les  6 personnes interpellées, deux auteurs mineurs qui ont reconnu les faits reprochés ont fait l’objet d’une convocation devant le juge des enfants de Koné à une audience en février 2022.

S’agissant des quatre auteurs majeurs, poursuivis pour violence avec arme sans ITT et dégradations par incendie de véhicules ou d’habitations, la procédure, a abouti à des mois d’emprisonnement allant de 4 à 12 mois d’emprisonnement, certaines avec sursis.
Tous ont interdiction de détenir ou porter une arme durant 5 ans.

Les investigations se poursuivent afin de déterminer d’éventuels autres niveaux de responsabilité dans la commission de ces agissements délictueux.