Un déplacement politique aux frais du gouvernement !

Un voyage à New York aux frais du gouvernement en faveur de deux de ses membres, sans aucun lien avec leurs missions au sein de l’exécutif ! Depuis hier, l’info fait la une des sites d’information et est partagée en masse sur les réseaux sociaux.

L’info

Trois représentants du FLNKS en route pour l’ONU

NC la 1ere « Mickaël Forrest et Charles Wea accompagné de Roch Wamytan ne seront pas en Nouvelle-Calédonie le week-end du référendum. Selon nos informations, ils ont été missionnés par le bureau politique du FLNKS pour porter la voix du camp indépendantiste à l’assemblée générale de l’ONU, à New York, où ils seront auditionnés ce jeudi 9 décembre ».
Leur mission devrait les conduire ensuite pour un retour d’Europe.

Un courrier signé de 3 membres loyalistes du gouvernement met les choses au clair

Le contribuable Calédonien n’a pas à payer les voyages de la délégation du FLNKS à New York. Nous avons appris ce matin que le gouvernement avait pris en charge le déplacement de deux membres cette délégation.
Nous avons demandé à ce que ces frais soient remboursés par les intéressés puisque ce voyage n’a aucun lien avec leurs missions au sein de l’exécutif.
« 

Réactions « à chaud » d’un internaute

« Chers Caledoniens et Caledoniennes vous êtes décidément très généreux ! Offrir un voyage à New York en pleine période de Noël, quel cadeau inespéré pour les membres du FLNKS.

Espérons que ces derniers nous partagerons quelques photos de la grosse pomme et qu’ils profiteront de l’hospitalité de l’oncle Sam pendant que nous, pauvres sujets nous subirons de plein fouet la crise économique, la crise sanitaire, les restrictions et le confinement.

Sans plaisanter, les élections ne devaient elles pas être annulées pous respecter le deuil et les morts comme le veut la culture kanak ?

Nous sommes quand même étonnés que ces membre honorables n’aient pas organisé une cagnotte en ligne qui leur aurait permis également de couvrir les frais annexes et quelques sorties complémentaires.


Un peu de sérieux messieurs, vous naviguez à quelques brasses de la corruption à défaut d’assurer votre présence sur le territoire le 12 décembre prochain…«