CSA

Le FLNKS multiplie les communiqués et dénonce…

Alors même que les indépendantistes ont refusé de faire campagne pour le prochain référendum en raison de leur non participation, le FLNKS occupe l’espace médiatique, publie communiqués sur communiqués, et interpelle le CSA…

Des communiqués à charge

D’abord contre l’état à qui ils reprochent une forte militarisation renforcée par des moyens d’information et de communication sans précédents » à l’approche du 13 décembre Een cause « le calendrier qu’impose l’Etat »

Mais aussi en remettant en cause le calendrier imposé par l’Etat pour l’après 12 décembre. « Le comité stratégique indépendantiste de non-participation considère que le calendrier politique de discussion qu’impose l’Etat français au lendemain du 12 décembre 2021 n’est pas le sien et n’engage que lui ».

C’est désormais contre les partisans du NON que la charge est lancée

Le Bureau politique du FLNKS dénonce le caractère calomnieux, infantilisant et dégradant des spots animés du camp du NON, également diffusé et largement sponsorisé sur les réseaux sociaux.

« Nous interpellons le CSA, la commission de contrôle et le conseil des sages pour rétablir une situation plus saine.
La construction de notre destin commun passe par le respect de l’autre.
Si les partisans du NON ne l’ont toujours pas compris, l’Etat Français serait-il aussi devenu sourd et aveugle à ses propres principes fondamentaux de fraternité ? Nous demandons que ces spots animés soient retirés de la campagne audiovisuelle, tant qu’ils distillent de la condescendance à l’égard des Kanak et des Wallisiens Futuniens.

Faire campagne, seuls, ne vous octroie pas tous les droits. Ces droits que vous chérissez tant pour un maintien de notre pays au sein de République. »

insultes Previous post Condamné à 7 mois de prison pour insultes sur internet
cinéma Next post Quoiqu’on en dise la concurrence a toujours du bon
Close