La corruption, un fléau dans le Pacifique

corruption

Transparency International, une organisation non gouvernementale vient de publier pour la 1ère fois son « baromètre mondial de la corruption – Pacifique 2021 », un sujet jusqu’à maintenant très peu documenté dans la région.

Cette étude concerne Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française, les îles Salomon, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, les îles Fidji, le Vanuatu, et les îles Kiribati, et les Samoa.

Ont été abordées successivement la corruption au sein des gouvernements, dans les services institutionnels, les pots de vin dans les élections avec l’achat de voix, ou dans les affaires.

Six mille personnes ont été interrogées dans dix pays du Pacifique entre février et mars de cette année.
L’objectif de cette organisation est de braquer un projecteur sur les systèmes et réseaux qui permettent l’existence de la corruption, pour tenter de faire changer les choses.
C’est également la volonté de la population interrogée : 60% estime que la corruption n’est pas acceptable.

Ont été abordées successivement la corruption au sein des gouvernements, dans les services institutionnels, dans les élections avec l’achat de voix, ou dans les affaires.

Les pots de vin très nombreux

L’un des résultats les plus significatifs a été la fréquence à laquelle les gens ordinaires du Pacifique sont directement confrontés à la corruption dans leur vie quotidienne.
Trente-deux pour cent des personnes interrogées ont récemment payé un pot-de-vin pour bénéficier des services publics – un taux plus élevé que toute autre région étudiée par Transparency International.

Pour exemple 31% de la population interrogée est concernée en Nouvelle Calédonie, 21% au Vanuatu et 11% en Polynésie

Corruption dans les gouvernements

Dans ce domaine la position de la Nouvelle Calédonie est honorable puisque le pourcentage s’élève à 17%. Elle atteint en revanche 97 ou 96% aux iles Salomon ou en Papouasie, nouvelle guinée ou encore 73% au Vanuatu.

Corruption dans les élections 

La corruption dans les élections toucherait toute ces régions. Environ un quart des personnes interrogées se sont vu offrir un pot-de-vin pour leurs votes. Cela a de graves conséquences pour l’intégrité des élections nationales et locales.
La NC est concernée à 6%, contre 57% en Papouasie, 23% en Polynésie ou 25% au Vanuatu

Corruption dans le business

Ce ne sont pas seulement leurs gouvernements qui préoccupent les insulaires du Pacifique. La majorité des personnes interrogées pensent que la corruption est également un gros problème dans les affaires.

Le taux de corruption dans le business atteint 32% en NC, 58% au Vanuatu, 90% dans les iles Salomon, et à peine 18% en Polynésie

Si l’état des lieux est alarmant, il y a de l’espoir : 71% des sondés pensent que les personnes ordinaires peuvent jouer un rôle dans le combat contre la corruption.
Ces nouvelles données révèlent pour la première fois les niveaux élevés de corruption directement subis par les habitants du Pacifique, ce qui indique un besoin urgent de réforme.

Plus originale mais tout aussi mortifère, l’extorsion sexuelle

76 % des personnes en Nouvelle-Calédonie disent avoir été victimes d’un chantage sexuel ou connaîtraient des personnes ayant fait l’objet d’une telle pression dans le cadre de services essentiels tels que la santé ou encore l’éducation.
La Nouvelle-Calédonie arrive juste derrière la Polynésie française où 92% de la population serait concernée par ces faits d’extorsion sexuelle.

Baromètre mondial de la corruption – Pacifique 2021 ➢ En savoir plus