La date de la 3ème consultation échauffe les esprits

Palika

Dimanche, par le biais d’un communiqué publié sur les réseaux sociaux le parti de libération kanak prend acte de la décision de l’état français de maintenir la date du 12 décembre pour la tenue de la 3ème consultation

« Cette décision inique relève de la provocation politique. Elle nous ramène à la case départ […] Elle met à mal toute possibilité de dialogue sur l’avenir du pays. Elle s’apparente à une véritable déclaration de guerre contre le peuple kanak et les citoyens progressistes du pays.»

Le parti annonce qu’il va prendre l’attache du « FLNKS et des autres organisations indépendantistes et progressistes ainsi que les instances coutumières pour définir ensemble une stratégie de riposte à la hauteur de l’insulte faite à notre peuple secoué par les deuils ».