Voyages, levée des motifs impérieux, mais…

motifs

Par un décret du 29 octobre, l’État a levé les motifs impérieux qui s’appliquaient jusqu’alors aux déplacements à destination de la Nouvelle-Calédonie, en provenance de tout point du territoire français que ce soit la Métropole, la Polynésie française ou encore Wallis-et-Futuna… Néanmoins, les entrées en Nouvelle-Calédonie restent soumises à certaines conditions.

➢ Obligation de vaccination préalable des passagers de 18 ans et plus
Les personnes présentant une contre-indication médicale à la vaccination et les mineurs non- vaccinés de 12 à 17 ans doivent faire un test de dépistage (PCR à effectuer 72 h avant le départ ou test antigénique à effectuer 48 h avant le départ) et présenter le résultat négatif de ce test à l’embarquement.

➢ Isolement prophylactique obligatoire de 7 jours à l’arrivée (quarantaine à domicile).

➢ L’engagement d’accepter des tests ou examens de dépistage du Covid-19 à l’arrivée et à l’issue de la période d’isolement.

Formalités à accomplir

Au plus tard trois jours avant le vol vers la Nouvelle-Calédonie :

➢ Tous les passagers de 12 ans et plus, doivent remplir le formulaire de recensement du gouvernement
Après analyse des éléments saisis et des justificatifs fournis, le demandeur reçoit un email lui indiquant si son entrée en Nouvelle-Calédonie est confirmée ou non.
Si la réponse est positive, il reçoit une attestation de voyage à présenter à l’embarquement. À compter du 25 novembre, ce document sera indispensable pour pouvoir embarquer.

Le formulaire de recensement du gouvernement est disponible sur le site du gouvernement, ou en cliquant ➢ ICI.

Les passagers qui ont déjà reçu une confirmation du PCO, à l’époque de l’ancien dispositif, seront contactés par mail dans les prochains jours. Une attestation de voyage leur sera délivrée.

Le jour du départ, à l’embarquement :

Pour pouvoir embarquer, les passagers doivent présenter :

–  leur preuve de vaccination (QR codes) ou, pour les personnes qui ne peuvent pas se faire vacciner le résultat négatif d’un test (PCR à effectuer 72 h avant le départ ou test antigénique à effectuer 48 h avant le départ) ;

–  leur attestation de voyage délivrée par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie.

À l’arrivée en Nouvelle-Calédonie :

Le protocole d’isolement à domicile mis en place en septembre est maintenu. Le trajet depuis l’aéroport jusqu’au lieu d’isolement est à la charge des passagers.

À l’issue de la période d’isolement de 7 jours, tous les passagers doivent effectuer un test, PCR ou test antigénique réalisé sous la supervision d’un professionnel de santé.

Si le résultat est négatif, l’isolement prend fin. Si le résultat est positif, la personne est soumise à un nouvel isolement de 10 jours. Elle doit contacter un médecin.
Des contrôles pourront également avoir lieu…

Rappels et perspectives

Les vols internationaux réguliers de passagers à destination de la Nouvelle-Calédonie restent limités au moins jusqu’au 31 décembre 2021.

Seules sont programmées, par dérogation du gouvernement, des liaisons avec la Métropole (et Sydney pour des évacuations sanitaires), ainsi que des rotations ponctuelles vers Wallis-et-Futuna, la Polynésie française, etc.

Néanmoins, le nombre de vols pourra être adapté par le gouvernement en fonction de la demande.

Les motifs impérieux sont maintenus pour les déplacements depuis la Nouvelle-Calédonie pour les passagers majeurs non vaccinés

Le protocole d’entrée en Nouvelle-Calédonie est toujours à l’étude. Afin de prévenir la Nouvelle- Calédonie d’un éventuel nouveau variant du Sars-COV2, le résultat d’un test négatif pourrait être exigé à l’entrée en Nouvelle-Calédonie pour tous les passagers, y compris ceux qui sont vaccinés.

La reprise de vols à une fréquence plus régulière vers la Polynésie française, Wallis-et-Futuna, l’Australie et la Nouvelle-Zélande est également en discussion.