Modalités de reprise des activités nautiques

nautiques

Si le confinement adapté est prolongé jusqu’au 14 novembre les activités nautiques peuvent néanmoins reprendre sous certaines conditions.

Les acteurs du secteur ont reçu de La direction des Affaires maritimes une note qui en précise les modalités

Cadre général

La navigation et les activités nautiques doivent se dérouler dans le respect des gestes barrière, de la distanciation, du port du masque et des protocoles sanitaires. Pour les professionnels, un guide de prévention du risque Covid-19 dédié aux activités nautiques est disponible sur le site de la direction du Travail et de l’emploi.

Le mouillage autour des îles et îlots non habités est de nouveau autorisé, mais le débarquement de personnes y reste interdit. Les manifestations nautiques sont également interdites.

Activités de loisirs

La navigation de plaisance à titre privé et les loisirs nautiques, aquatiques et subaquatiques (y compris la pêche de loisir et vivrière) sont autorisés dans la limite de trois heures quotidiennes. La limite des 10 km est levée.

Ces activités ne doivent pas regrouper plus de 15 personnes.

Transport de passagers

Le transport de passagers par voie maritime dans le cadre d’une activité commerciale est autorisé. Il est soumis au pass sanitaire pour les personnes majeures les clients comme les salarié).

Cette activité inclut la desserte des îles habitées, les charters, les taxi-boats touristiques et les activités qui nécessitent un agrément nautique touristique, telles que la location de bateaux, la plongée sous-marine, le kitesurf, etc.

Ces activités ne sont soumises ni à la limite des trois heures quotidiennes ni à celle des 10 km.

La régulation des activités nautiques en mer vise à préserver les moyens de secours pour les dédier plus spécifiquement à d’éventuelles interventions sanitaires liées à l’épidémie en cours. Aussi, il est demandé de respecter strictement ces dispositions. Le non-respect de la réglementation est passible de sanctions