Les commerçants demandent une ouverture 7 jours sur 7.

commerces

Coup de tonnerre mercredi soir pour les commerçants, après l’annonce par le gouvernement du confinement strict prolongé pour les deux prochains week-end du mois d’octobre.

Pour se faire entendre, ils se sont regroupés en janvier dernier au sein de la Fédération du Commerce. Une organisation professionnelle représentant 5800 entreprises et 14000 salariés. Un secteur pourvoyeur d’emplois puisque ¼ des salariés travaillent dans le commerce. Sa mission principale : promouvoir, développer et défendre le commerce sous toutes ses formes auprès des administrations et politiques du territoire. 

La décision de prolonger jusqu’à la fin du mois le confinement strict les week-ends qui vise à limiter la propagation du virus, ne fait pas l’unanimité et interroge d’autant plus que presque tous les voyants sanitaires sont au vert.

Aujourd’hui elle exprime son mécontentement dans un communiqué

Nous apprenons que le confinement est reconduit et que nous sommes empêchés de travailler le samedi et le dimanche aux horaires habituels alors même que les charges tombent et que les commerçants n’attendaient que ça pour rattraper une situation dramatique dans laquelle ils sont depuis 6 semaines […] La liberté de commerce est fondamentale et ne nuit pas à la protection de la santé publique. En quoi un click and collet présente plus de risques qu’une autre activité.

Le commerce ne veut plus être la variable d’ajustements de la politique sanitaire

La fédération en appelle « au bon sens, à l’observation et aux bonnes décisions » et demande que tous les commerces puissent ouvrir 7/7 jours lors des deux prochaines semaines dans le respect des gestes barrières.