Nos très chères banques !

banques

Alors que les prix des services bancaires en France sont restés globalement stables cette année, l’observatoire des tarifs bancaires note toutefois que les Outre-mer sont moins bien lotis que la métropole.

Dans les territoires utilisant le franc Pacifique (Nouvelle-Calédonie, Polynésie française et Wallis-et-Futuna), 6 tarifs sur 14 ont progressé, dont 3 de plus de 2%.

Les tarifs des services bancaires proposés en France, en 2021 sont restés stables, après une évolution modérée en 2020, a fait savoir l’Observatoire des tarifs bancaires, qui a compilé des dizaines de milliers de tarifs publiés pour l’ensemble de l’année 2021.

Des différences dans les territoires ultra-marins

Dans les territoires utilisant l’euro, l’observatoire relève cependant que les Outre-mer sont moins bien lotis qu’en métropole avec huit tarifs moyens pondérés sur 17 en hausse. Les frais de tenue de compte y ont ainsi progressé de 12,3%, soit 2,43 euros, et la carte de paiement internationale à débit immédiat de 1,9%, soit 81 centimes.

Dans les territoires utilisant le franc Pacifique, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française et Wallis-et-Futuna six tarifs sur 14 ont progressé, dont trois de plus de 2%.
« Après deux ans de stabilité, il n’est pas surprenant que les relevés (…) fassent état d’évolutions moins favorables », a relevé l’Observatoire des tarifs.

À l’inverse, les frais de tenue de compte affichent l’écart le plus défavorable avec l’Hexagone
(+ 775 F CFP en avril 2021). Suivent la commission d’intervention (+ 143 F CFP), les frais de mise en place d’un virement (+ 138 F CFP) et la carte internationale à débit différé (+ 129 F CFP).

En savoir plus