Mise en danger de la vie d’autrui, entrave à la liberté de circuler…

danger

L’association citoyen Mondorien a décidé de porter plainte, suite au ralentissement organisé par un collectif mardi 19 octobre, au rond point de la conception.

Mardi matin un collectif a ralenti la circulation des mondoriens au rond point de la conception mettant en danger la vie d’autrui et entravant la liberté de circuler.
Nous constatons que c’est encore une fois le mont dore qui est choisi pour être le fer de lance d’une revendication, aucune autre commune n’ayant subi de ralentissement.
A cet effet, l’association citoyen mondorien porte plainte ce jour, notamment contre les personnes et groupes qui ont appelé et organisé ce ralentissement.
Nous remercions les forces de l’ordre qui sont intervenues pour mettre fin à ces agissements illégaux sur la voie publique.
Nous demandons que les règles de couvre feu et de regroupement de moins de 10 personnes, respectées scrupuleusement par une très large majorité de calédoniens, soient considérées par les manifestants et que les sanctions applicables soient mises en œuvre par les autorités.

Les syndicats en ordre de marche

Depuis le 13 octobre la liste des secteurs soumis à l’obligation vaccinale s’est allongée. Partout sur le territoire les mouvements de grève se multiplient contre les mesures sanitaires.

➢ Mardi, deux mouvements étaient lancés par le Syndicat général des travailleurs des industries de Nouvelle-Calédonie (SGTINC). Un devant l’usine KNS de Koniambo et un autre devant le NMC de Nakety.
➢ Devant l’entreprise Sodevia à Nouméa, une trentaine de personnes étaient sur place mardi avec des banderoles.
➢ La Confédération nationale des travailleurs du pacifique (CNTP) s’est également mobilisée devant l’OPT de la Tontouta.
➢ Solidarité Nc, a déposé deux préavis de grève dans le secteur de l’enseignement, mais aussi de la santé. Selon le syndicat, les personnels des établissements scolaires et de santé devraient se mobiliser devant le gouvernement le 26 octobre prochain