Les commerçants excédés veulent être reçus par le gouvernement

commerçants

Pris totalement au dépourvu vendredi après midi par l’annonce d’une fermeture de leurs établissements le lendemain, les commerçants veulent être reçus par le Président du gouvernement dès lundi

Tous attendaient ce week-end avec impatience, pour se « refaire une santé ». Les carnets de réservation des restaurants étaient pleins, les boutiques aménagées pour être opérationnelles ce week-end… et vendredi à 14h00, la douche froide ! Ils apprennent au cours du point presse, sans en avoir été informés auparavant,. que leurs établissement devront fermer le lendemain.

Le syndicat des commerçants dénonce

« Le manque de concertation sur les conséquences économiques des décisions qui sont prises le vendredi pour une application dès le lendemain.

Nous ne sommes pas responsables du laxisme des individus qui se réunissent, ni du contrôle de ces comportement par les forces de l’ordre, et la pression de l’épidémie n’a pas a être répercuté sur nos structures.

Ils estiment avoir largement joué le jeu, sans le moindre bénéfice

Nous avons respecté les protocoles, mis en conformité nos établissements. Nous avons équipé informé et formé nos salariés aux gestes barrières. Nous avons équipé les commerces alimentaires, de bottle shop avec caisses séparées et pourtant la vente doit être fermée.

Nous voulons que les fermetures des commerces cessent

Nous voulons que les jauges soient adaptées à 1 client pour 20m2. Que la vente d’alcool soit autorisée dans les magasins équipés d’espaces de vente séparés et enfin que les attestations de déplacement soient éventuellement rétablies de manière permanente jusqu’à amélioration de la situation avec la capacité de se déplacer dans un rayon de 10 km – 3heures/jour