Y a t-il encore un pilote dans l’avion ?

sourds

[BILLET D’HUMEUR] C’est à un dialogue de sourds auquel nous avons assisté ce matin. On nous dit l’heure est grave, cela nous voulons bien le comprendre en revanche ce que nous comprenons beaucoup moins ce sont les moyens mis en place pour sortir de cette crise au mieux et au plus vite !

La conférence de presse, un rendez vous devenu anxiogène pour un grand nombre de calédoniens

Les intervenants se raccrochent désespérément à leur fiches empêchant les téléspectateurs d’avoir une compréhension globale de la situation, et donnant l’impression que l’on nous cache des choses. Des chiffres, des adresses mails, des numéros de téléphone égrainés pendant de longues minutes et que l’on ne peut absolument pas retenir quelque soit l’endroit du territoire où on se situe, ou le mal dont on souffre…

Un moment également pénible, très pénible pour les journalistes qui sont obligés de répéter plusieurs fois des questions sans pour autant avoir de réponses.

Des chiffres ? Non pas encore, c’est trop tôt, peut-être demain

Que dire du désarroi des Calédoniens qui assistent médusés à ce muppet show devant leur écran de télévision.

Les mesures d’ordre économiques pas prioritaires.

Des mesures importantes pourtant comme la règlementation du prix des masques et des gels qui n’est toujours pas appliquées et qui est absolument nécessaire au vu de la valse des prix pratiquées dans les pharmacies et des petits salaires globalement touchés par les calédoniens

Des mesures, qui devraient permettre aux entreprises déjà au bord du gouffre, qui doivent également attendre… alors que nous sommes en confinement depuis une semaine déjà et que beaucoup de calédoniens ont dû cesser de travailler.

Si la communication sur la situation sanitaire ne se structure pas très vite, on va finir par avoir plus peur de la gestion du covid que du covid lui même !