L’épidémie d’hépatite A fait un mort.

mains

Alors que l’épidémie est en cours depuis 2020, l’hépatite A a fait un mort. Rappelons que le seul moyen de prévention contre le péril fécal est le lavage des mains à l’eau et au savon, l’assainissement, et enfin l’accès à l’eau potable.

Du 01 janvier au 25 août 2021, 400 déclarations d’hépatite virale A ont été enregistrés à la DASS parmi lesquels
➢ 58 % sur des critères uniquement biologiques; 
➢ 42 % sur des critères cliniques et biologiques.

Sur les 168 cas déclarés sur des critères cliniques et biologiques, 62 ont été hospitalisés (36,9 %). Un décès a été enregistré. Il s’agit d’un pâtient présentant de mutilples comorbidités.

En 2021, les moins de 15 ans représentent 65 % des cas déclarés. L’âge médian de cette classe d’âge est de 10 ans. Le sex-ratio (H/F) est de 1,2.

Cette épidémie touche parculièrement la province des Iles.

Par province, les communes les plus touchées

➢ En province des Iles : Maré avec 191,1 cas pour 10 000 habitants ;
➢ En province Nord : Koumac avec 27,6 cas pour 10 000 habitants ;
➢ En province Sud: Mont-Dore avec 9,8 cas pour 10 000 habitants.

Bon a savoir et à retenir

L’hépatite A est la plus répandue au monde avec des risques de transmission variables selon les conditions sanitaires des pays.

☞ Le principal mode de transmission est interhumain par voie oro-fécale. L’incubation varie de 15 à 50 jours (en moyenne 30 jours). La contagiosité est maximale dans les 15 jours précédant les signes cliniques et les 7 jours suivant l’ictère.
☞ La sévérité augmente avec l’âge.
☞ L’évolution de la maladie est généralement bénigne. Des formes prolongées avec une fague marquée sont parfois observées. Il n’existe pas de forme chronique d’hépate A. Les décès sont exceptionnels
☞ La place du médecin généraliste est primordiale dans la prévenon de la transmission.

L’Hygiène des mains et la vaccination sont les deux moyens les plus efficaces pour prévenir la maladie.