Les policiers calédoniens en France veulent venir en renfort pour le référendum

police

Dans une lettre ouverte adressée au ministre des Outre-mer, les membres de l’Association des Policiers Calédoniens en France demandent leur affectation en vue de la mission de renforcement des forces de l’ordre prévue pour l’échéance référendaire du 12 décembre prochain.

25 signataires, tous d’origine Calédonienne demandent officiellement au ministre des Outre-mer leur affectation prochaine en vue de la mission de renfort prévue dans le cadre du troisième et dernier référendum d’autodétermination de la Nouvelle-Calédonie.

Il sollicitent “la bienveillance” du gouvernement dans l’examen de leurs candidatures à la mission de renfort ponctuelle, ils évoquent

leur parfaite connaissance des populations locales et des caractéristique du terrain, leur expérience solide, basée sur des compétences professionnelles et humaines en constant progrès.
Ils justifient leur capacité de les conjuguer avec leur connaissance du contexte local, faisant de notre participation une véritable plus-value pour ce renfort.

Leur présence, véritable reflet de « l’image de la diversité culturelle si spécifique à la Nouvelle-Calédonie (…) favorisera le message préventif de sérénité et de calme, nécessaires au bon déroulement de cette consultation ».

En tant qu’enfants de l’accord de Nouméa, nous sommes les premiers concernés par cette question de l’avenir institutionnel de notre pays et nous comprenons mieux que quiconque l’ampleur des enjeux et la grande responsabilité qui nous incombe en tant que citoyens calédoniens et en tant que serviteurs et protecteurs des populations