Les nakamals dans la ligne de mire du COTAF

nakamal

Une opération de contrôle a été organisée mardi, sur réquisition du procureur de la République, dans le cadre du comité opérationnel territorial anti-fraude (COTAF), dans la commune du Mont-Dore.

Une opération conjointe

Les contrôles ont porté sur les établissements de type nakamals entre Plum et le Mont-Dore et visaient à vérifier le respect de la législation sur le travail et sur la protection des consommateurs. 

Coordonnée par le Haut-commissariat et pilotée par la Gendarmerie nationale, elle a été menée conjointement avec les services du Groupe Interministériel de Recherches, de la CAFAT, de la direction du travail et de l’emploi et de la Police municipale. L’équipe cynophile de la gendarmerie a également apporté son concours.

Au total, 83 personnes ont été contrôlées dans 16 établissements. A ce stade, les investigations sur place ont permis de relever 12 infractions concernant le travail dissimulé, dont 6 par dissimulation de salarié et 6 par dissimulation d’activité.

Des investigations complémentaires sont en cours pour donner toutes les suites nécessaires aux contrôles de terrain.

De nouveaux contrôles conjoints sont prévus. Le but de ces contrôles est de renforcer la protection des salariés et des consommateurs et de permettre à la Nouvelle-Calédonie de percevoir les recettes fiscales et sociales dues, utiles au développement de son territoire.